2 min de lecture Faits divers

Val-d'Oise : ce que l'on sait de l'attaque contre deux policiers à Herblay

Deux policiers ont été violemment agressés à Herblay, dans le Val-d'Oise, par des individus qui leur ont dérobé leur arme de service. L'un d'eux est entre la vie et la mort.

Une voiture de police, devant les locaux de la police judiciaire à Perpignan (illustration).
Une voiture de police, devant les locaux de la police judiciaire à Perpignan (illustration). Crédit : RAYMOND ROIG / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Deux policiers ont été "massacrés", selon les mots du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Ce mercredi 7 octobre, vers 22h30 à Herblay, une ville de grande banlieue parisienne, dans le Val-d'Oise, deux policiers ont été violemment pris à partie, au point que l'un d'eux est entre la vie et la mort

Les agents de la police judiciaire de Cergy-Pontoise étaient en repérage dans une voiture banalisée. Ils se trouvaient sur une zone industrielle, entre une imprimerie et une entreprise de maintenance. Selon une source policière, trois individus les prenant pour des gens du voyage les ont approchés

Les policiers se sont alors présentés. Ils ont été sortis de la voiture et roués de coups par les trois personnes venues à leur rencontre. Les agresseurs ont pris l'arme de service des fonctionnaires et leur ont tiré dessus. Sept douilles et une cartouche ont été retrouvées sur place. 

Un des agents entre la vie et la mort

Un des policiers était inconscient à l'arrivée des secours. Conduit à l'hôpital Beaujon à Clichy (Hauts-de-Seine), l'agent de 30 ans a reçu quatre balles dans l'abdomen, une dans le genou et dans les cuisses. Il souffre aussi d'une fracture du crâne. Son pronostic vital est engagé. 

À lire aussi
Une adolescente qui utilise son téléphone (photo d'illustration). faits divers
Affaire Mila : que devient la jeune fille harcelée après avoir critiqué l'Islam ?

La seconde victime, âgée de 45 ans, a été transportée au centre hospitalier de Pontoise. L'agent a été touché par des balles au niveau d'un genou et à une cuisse et présente un traumatisme crânien. Son pronostic vital n'est pas engagé. 
Une enquête de flagrance a été ouverte par le parquet de Pontoise pour "tentative d'homicide sur agents de la force publique en bande organisée". La brigade criminelle de la police judiciaire de Versailles est chargée de l'enquête. 

Ce sont des actes de grande sauvagerie (...) une sauvagerie qui est devenue quotidienne.

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, en déplacement au commissariat de Cergy.
Partager la citation

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui avait tweeté que ces actes étaient d'une "violence inouïe", a déclaré au commissariat de Cergy, où il s'est rendu, que les policiers ont été "massacrés" avec "selon toute vraisemblance la claire intention de tuer."

La présidente Libres ! d'Île-de-France Valérie Pécresse a dénoncé "une agression ultra violente qui rappelle à tous ceux qui l’oublient que faire respecter la loi sur le territoire est un engagement au péril de sa vie", la présidente les Républicains du Val-d'Oise Marie-Christine Cavecchi a condamné un "acte inédit d'une violence extrême", appelant l'État à "apporter une réponse ferme à la hauteur de ces actes barbares". 

Selon une étude publiée en novembre 2019 par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), la police nationale a recensé 12.853 agents blessés en 2018, en hausse de près de 16 % par rapport à 2017

>
Val-d'Oise : deux policiers agressés à Herblay, leurs armes de service dérobées Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Val-d'Oise Île-de-France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants