1. Accueil
  2. Actu
  3. Economie et Consommation
  4. Les infos de 5h - Brexit : des lenteurs au port de Calais

Les infos de 5h - Brexit : des lenteurs au port de Calais

Un mois après le Brexit, des lenteurs persistent lors de l'embarquement des ferries à Calais. Les conducteurs doivent parfois attendre plusieurs heures avant de pouvoir traverser la Manche.

Un ferry dans le port de Calais, le 1er janvier 2021 (illustration).
Un ferry dans le port de Calais, le 1er janvier 2021 (illustration).
Crédit : Sameer Al-DOUMY / AFP
Les infos de 5h - Brexit : des lenteurs sur le port de Calais
07:57
Le journal RTL de 5h du 01 février 2021
07:57
Franck Antson - correspondant RTL dans le Nord
Franck Antson
Journaliste

Un mois après l'accord commercial signé entre le Royaume-Uni et l'Europe, qu'est-ce qui a changé pour notre commerce ? Au port de Calais, pas d'engorgement à l'embarquement des ferries, mais des lenteurs. 

Sur les quais de débarquement des ferries, environ les trois-quarts des camions peuvent partir directement : les déclarations sont en règle. Mais pour les autres, transports de marchandises ou d'animaux, le passage aux contrôles sanitaire et douanier est obligatoire. C'est notamment le cas de Gemma, une Britannique éleveuse de cheveux, qui a déjà perdu trois heures entre les tests Covid et les nouvelles formalités. "Ce n'est pas facile pour le moment. Il y a des délais, mais nous sommes bien aidés. J'espère qu'au fur et à mesure ce sera plus rapide", confie la jeune femme.

Parfois plusieurs heures d'attente, mais le trafic doit rester fluide, confirme Camille Hibon, l'un des responsables douane : "De tous les côtés, ça s'améliore pas mal, les services commencent à être en bonne cohérence les uns avec les autres. Au maximum, on évite l'engorgement, malgré que des fois, des transporteurs n'ont pas anticipé correctement", souligne-t-il. 

Dans sa cabine, William, un routier français, redoute surtout l'arrivée outre-manche : "Si on n'a pas les papiers, on ne passe pas. Ce n'est pas ici le problème, c'est l'autre côté. C'est le retour que j'appréhende, ils ne sont pas encore prêts", déplore-t-il. Outre le Brexit, en raison du contexte sanitaire, les voitures des particuliers ont quasiment disparu. 

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi

Couvre-feu - Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé des contrôles renforcés dès 18 heures. Le gouvernement veut tout faire pour éviter un nouveau confinement. 


Birmanie - Aung San Suu Kyi, a été arrêtée par l'armée birmane à l'aube ce lundi matin. Son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND) dénonce un coup d'État. L'armée a déclaré l'état d'urgence pour un an. 

Vaccination - Mardi 2 février, la Haute autorité de Santé doit donner son feu vert au vaccin AstraZeneca. Le laboratoire limite ses retards et fournira finalement 40 millions de doses à l'Union européenne. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/