2 min de lecture Grande-Bretagne

Coronavirus au Royaume-Uni : pourquoi le bilan est-il aussi lourd ?

ÉCLAIRAGE - Pourtant soumis à un confinement strict, le pays vient de dépasser le seuil des 100.000 morts de la Covid-19.

Illustration du quartier de la City à Londres, le 15 janvier 2021
Illustration du quartier de la City à Londres, le 15 janvier 2021 Crédit : Tolga Akmen / AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre et AFP

L'ampleur d'un tel bilan interroge. Le Royaume-Uni est le premier pays européen à franchir le seuil des 100.000 morts du Covid-19. Depuis que le Premier ministre Boris Johnson se vantait de serrer les mains de malades à l'hôpital début mars dernier, le pays, actuellement reconfiné, en est à sa troisième vague de la pandémie, beaucoup plus virulente en raison d'un variant considéré comme plus contagieux et potentiellement plus mortel.

Ce variant, qui se transmet 30 à 70% plus facilement, est jugé en grande partie responsable de la sévérité de la recrudescence épidémique qui frappe actuellement le Royaume-Uni. Selon le bilan quotidien du ministère de la Santé, 1.631 décès supplémentaires dans les 28 jours suivant un test positif ont été enregistrés mardi, portant le total à 100.162 morts. 

"Je suis profondément désolé pour chaque vie perdue et bien sûr, en tant que Premier ministre j'assume l'entière responsabilité de tout ce que le gouvernement a fait", a réagi le chef du gouvernement mardi. Bien que Londres ait depuis déployé tous ses efforts dans la vaccination pour sortir de la crise, Boris Johnson est toujours très critiqué pour les ratés de la gestion de la crise et les revirements à répétitions

Un risque mésestimé

Depuis le début, le conservateur est en effet accusé d'avoir sous-estimé l'ampleur de la pandémie, confiné trop tard et déconfiné trop vite et trop fort pendant l'été, ignorant ainsi l'avis des scientifiques. Le premier mort avait été annoncé le 5 mars 2020. Peu après les autorités sanitaires avaient estimé que si le nombre de morts pouvait être contenu sous la barre des 20.000, ce serait un "bon résultat". Le compteur n'a cessé de tourner depuis, avec un record de 1.820 morts en 24 heures le 20 janvier.

À lire aussi
coronavirus
Royaume-Uni : plus de 20 millions de personnes ont reçu une dose de vaccin anti-Covid

Critiquées aussi au début pour un dépistage insuffisant et une pénurie d'équipements de protection pour les soignants, puis pour un très coûteux système de traçage des cas contacts défaillant, les autorités concentrent désormais tous leurs efforts sur la vaccination. 

Une stratégie basée sur la vaccination

Le Royaume-Uni a été le premier pays occidental à approuver un vaccin début décembre. Face à l'aggravation dramatique de la crise sanitaire depuis, les autorités ont repoussé à 12 semaines l'injection de la deuxième dose et mobilisé des dizaines de milliers de volontaires pour accélérer la campagne, transformant en centres de vaccination cathédrales et mosquées, et mobilisant même les pharmacies.

L'objectif est d'administrer d'ici mi-février une première dose de vaccin à 15 millions de personnes âgées de plus de 70 ans et de soignants, pour envisager un déconfinement et une réouverture des écoles. Depuis le lancement de la campagne début décembre, plus de 6,8 millions de personnes ont déjà reçu une dose mais l'inquiétude monte face aux retards de livraison en Europe annoncés par les laboratoires Pfizer et AstraZeneca.

Pour se protéger de l'arrivée de nouveaux variants potentiellement résistants, le gouvernement a décidé de renforcer sa frontière, demandant désormais des tests négatifs et imposant 10 jours de quarantaine à tous les arrivants de l'étranger. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grande-Bretagne Royaume-Uni Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants