3 min de lecture Restaurant

La plateforme "La Fourchette" lance une initiative peu rentable pour les restaurateurs

La plateforme "La Fourchette" a lancé une initiative pour sauver les restaurateurs, en proposant des repas à moitié prix. Mais en pleine période de crise pour le secteur, cette stratégie ne serait pas rentable pour les professionnels.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
La plateforme "La Fourchette" lance une initiative peu rentable pour les restaurateurs Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Florise Vaubien

"La Fourchette" - qui s'appelle aujourd'hui "TheFork", le même sens mais en anglais - a lancé une opération pour sauver les restaurateurs. L'idée : leur demander de s'inscrire sur la plateforme en réduisant le prix de leurs cartes de menu de 50%. Une stratégie incertaine pour ramener du monde dans les restaurants. Ce qui est sûr, c'est que ça n'arrangera pas la trésorerie des établissements.

La situation des restaurateurs français reste très disparate et complexe. Le secteur a déjà perdu 133.000 emplois. 200.000 postes sont menacés, estiment les syndicats professionnels. Des plans de licenciements sont déjà prêts si les conditions du chômage partiel sont moins intéressantes. Sur les côtes, l'été a bien marché pour les restaurateurs. Dans les grandes villes, les mesures barrière et l'absence de touristes étrangers a réduit le chiffre d'affaire à néant pour ceux qui étaient ouverts. 

L'absence des seniors et de la clientèle affaires

Les établissements qui visent les jeunes tournent bien, notamment les bars à tapas et les pubs. En revanche, la situation est catastrophique pour les restaurants traditionnels ou les brasseries. Selon les syndicats de restaurateurs, leur taux de remplissage est en moyenne de 40-50%. Donc faire moitié prix sur ses menus quand vous êtes déjà à moitié plein, la situation devient un modèle économique de rodéo.

Les restaurateurs souffrent du manque de la clientèle affaires et des séniors qui ont peur d'aller dans les restaurants. Les séniors représentent le relais touristique de l'arrière saison en septembre pour les hôtels-restaurants. Et, surtout, les voyages organisés par autocars pour les retraités des Comités d'Entreprise sont totalement absents.

À lire aussi
Le Premier ministre Jean Castex, les ministres de la Santé et de l'Économie Olivier Véran et Bruno Le Maire, le 15 octobre 2020 en conférence de presse. Coronavirus France
Coronavirus : restaurateurs, soignants, allocataires... Qui percevra des aides spécifiques ?

Dans ce contexte, les professionnels redoutent que l'initiative de "La Fourchette" les fragilisent. Si on fait de la "psychologie de comptoir", c'est de circonstance : cette proposition renvoie les restaurateurs à leur propre fragilité économique.

Une initiative peu rentable

Les syndicats estiment que moins de 10% des 150.000 restaurants du pays sont sur la plateforme et certains sont devenus très dépendants. "La Fourchette" appartient à "TripAdvisor" qui a aussi signé un partenariat avec le Guide Michelin. Il est donc difficile de leur échapper.

Il convient de rappeler que "La Fourchette" prend une commission de deux euros par couvert. Quand on sait que l'addition moyenne est de 20 euros par personne, si vous vendez votre menu à 50% et que vous versez encore 2 euros, il ne reste plus que 8 euros TTC dans les caisses du restaurateur. Cette initiative serait donc peu rentable. On aurait pu valoriser les menus "familles" ou les restaurants qui font du circuit court plutôt que prendre uniquement le prix comme baromètre.

Le plus : Véolia, Suez, Engie; le match continue

Véolia veut racheter Suez pour construire un géant mondial de la propreté. Mais pour cela, Véolia doit racheter la part d'Engie, premier actionnaire de Suez. Résultat : Engie fait monter les enchères et demande à Véolia de remonter son offre sinon le groupe ne vendra pas.

La note : 10/20 à Facebook

"Facebook is watching you" ! Le groupe a décidé de limiter les conversations sur le réseau interne de l'entreprise (l'intranet), celles qui aborderaient l'épidémie de coronavirus, le racisme ou les élections de Novembre. Une stratégie pour apaiser les relations en interne. Les salariés de Facebook pourront toujours s'exprimer sur leur compte Facebook personnel

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restaurant Consommation Crise économique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants