1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Entreprises : Bercy a décidé de sévir avec les mauvais payeurs
2 min de lecture

Entreprises : Bercy a décidé de sévir avec les mauvais payeurs

Le ministère de l'Économie et des Finances se lance dans une traque aux mauvais payeurs. Il vient de condamner trois sociétés à 500.000 euros d'amende pour retards de paiement.

Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy", le 15 mars 2013
Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy", le 15 mars 2013
Crédit : AFP / FRED DUFOUR
Bercy sanctionne les entreprises qui abusent des retards de paiement
00:03:23
Bercy sanctionne les entreprises qui abusent des retards de paiement
00:03:24
- édité par Cassandre Jeannin

Bercy se lance dans la chasse aux entreprises qui abusent des retards de paiements, avec de lourdes sanctions à la clé. Parmi les plus élevées à ce jour : près de 500.000 euros pour le cimentier allemand Calcia, l’assureur MMA et une filiale de Getlink, l’ex Eurotunnel. Ces trois sociétés rejoignent C Discount, Danone, Leader Price, Huawei, Canal+ mais aussi la RATP ou la FDJ dans le club des champions du retard de paiement. 

Ces sanctions préfigurent surtout un durcissement dans l’application de la loi. L’administration dispose d’une arme non négligeable : "Faire honte et faire payer". La contravention peut désormais monter à 2 millions d'euros et sa publication a été élargie dans les médias. Tout cela pourrait remettre un peu d’ordre dans une jungle régulée par la loi du plus fort.

Une PME sur quatre a des difficultés de trésorerie à cause de retards de paiement, ce qui représente globalement un trou de 19 milliards d'euros dans les caisses des entreprises victimes de ces pratiques. Des milliers de petites et moyennes entreprises flanchent régulièrement par manque de fonds de roulement, cet argent qui est en caisse et qui permet de faire tourner une affaire, régler les salaires, les charges et les fournisseurs. 

La colère de Bercy est d’autant plus justifiée que ce phénomène est particulièrement virulent en France : seules 41 % des entreprises règlent leurs factures dans les 60 jours légaux. Pire encore, c’est très majoritairement le fait de sociétés de plus de 2.000 salariés. En clair, les poids lourds s’essuient les pieds sur les poids légers.

Quels sont les secteurs les plus touchés ?

À écouter aussi

Les plus mauvais payeurs se trouvent dans la publicité, la communication, la restauration ou le bâtiment. C’est également dans ces secteurs où, plus les sociétés sont de gros calibres, plus elles sont fautives. Bercy le sait et les organisations professionnelles aussi. La ministre déléguée aux entreprises devra donner de solides tapes sur le portefeuille de ces mauvais payeurs et leur réputation, car ces pratiques ralentissent l’économie et pèsent sur l’emploi.

Les Plus

Le production d'Ariane 6 démarre avec une commande de 14 fusées. 

Les taux de crédits immobiliers aux particuliers se rapprochent des plus bas historiques avec 1,35 % en moyenne.

La Note

15/20 au tunnel sous la Manche. Ce 7 mai, on fête son 25ème anniversaire. Depuis cette date, il y transite pour 140 milliards d'euros de marchandises et l’Angleterre n'est plus tout à fait une île. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/