1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Coronavirus : le chômage partiel pour ses salariés est bloqué depuis 6 mois
2 min de lecture

Coronavirus : le chômage partiel pour ses salariés est bloqué depuis 6 mois

L’entreprise de Laurent est au bord du gouffre. Il se retrouve au milieu d’un imbroglio administratif et sa trésorerie est dans le rouge. Sa demande de chômage partiel pour ses salariés est désespérément bloquée, on lui devrait plus de 50.000 euros.

Julien Courbet
Julien Courbet
Crédit : RTL
La demande de chômage partiel pour ses salariés est bloquée depuis 6 mois
01:27:14
Julien Courbet - édité par Emmanuelle Brisson

L'entreprise de Laurent est au bord du gouffre. Début octobre 2020, alors que la menace d’un reconfinement plane sur la France, son activité est réduite et il ne s'en sort plus. Pour la première fois, il fait une demande de chômage partiel pour ses 8 employés. Le dossier est validé mais il attend le paiement d'environ 8.000 euros par mois. Fin novembre, il n'a toujours rien touché.

Il contacte l’administration en charge de sa demande d’aides, car il est également en train de modifier les statuts de sa société. Il souhaite connaître la procédure à suivre pour régulariser le dossier. On lui explique alors qu’il doit faire une autre demande avec son nouveau numéro de SIRET. Mais depuis, c’est le cauchemar ! Laurent se retrouve au milieu d’un imbroglio administratif sans fin...

Son dossier fait l’objet d’un contrôle depuis décembre, ce qui bloque les paiements. Depuis des semaines, il ne cesse de relancer l’organisme qui lui demande et lui redemande de nombreux documents. 

L'entreprise de Laurent ne tient qu'à un fil

S'il n'appelle pas, rien ne se passe, et pendant ce temps-là, son entreprise prend l’eau. En désespoir de cause, il a même fait un "sitting" dans les bureaux des services du chômage partiel, mais rien ne bouge. Laurent a fourni tous les documents nécessaires et il ne sait plus quoi faire, car il ne peut plus attendre. 

À lire aussi


Au bout du rouleau, son entreprise ne tient plus qu’à un fil. Il a dû avancer plus de 50.000 euros et sa trésorerie est dans le rouge. Il ne sait pas comment passer le mois prochain. Il compte sur l'aide de Julien Courbet pour que le contrôle de la Direccte soit levé, afin de débloquer le paiement de ses aides du chômage partiel depuis octobre, soit la somme d’environ 50.000 euros.

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le Facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr 

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/