1 min de lecture Supermarchés

Confinement et pénuries : "Rien à voir avec l'hystérie de mars", assure le président d'Intermarché

INVITÉ RTL - D'après Thierry Cotillard, les magasins de son groupe sont prêts à satisfaire la demande des Français pendant le reconfinement, aussi bien du point de vue des stocks que des délais de livraisons.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Confinement et pénuries : "Rien à voir avec l'hystérie de mars", assure le président d'Intermarché Crédit Image : LOIC VENANCE / AFP | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Louis Chahuneau

En mars 2020, il y avait eu un vent de panique dans la population française. Lorsque le gouvernement avait annoncé la mise en place d'un confinement national, les Français s'étaient précipités dans les supermarchés pour faire le plein de pâtes ou de farine, provoquant des ruptures de stock et des files d'attente impressionnantes dans certains commerces.

Alors qu'Emmanuel Macron a annoncé un reconfinement mercredi 29 octobre pour une durée de quatre semaines, le président d'Intermarché-Netto Thierry Cotillard tient à rassurer la population sur le risque de pénurie. "L'idée est d'être en capacité d'attaquer plus tôt, de commander plus de produits très consommés comme la farine ou le sucre. On va augmenter les effectifs sur les drives puisqu'on sait qu'ils vont être très demandés lors des prochaines semaines", explique-t-il au micro de RTL.

Des traitements privilégiés pour les soignants et enseignants

Le président d'Intermarché a bien observé une fréquentation en hausse à l'annonce du reconfinement, mais rien de dramatique selon lui : "Hier, on a vu une accélération du trafic, entre 30 et 50% d'augmentation des ventes. Mais ça n'a rien à voir avec l'hystérie du mois de mars car les Français ont vu que les transporteurs et distributeurs pourraient assurer le coup".

Selon Thierry Cotillard : "Il n'y a pas d'inquiétude à avoir. On a des stocks sur les points de vente et les entrepôts. Nos industriels ont des stocks aussi pour nous livrer. Et la demande va être moins forte car les cantines restent ouvertes, ce qui représente des millions de repas".

À lire aussi
Salmonelle : saucisses sèches et rosettes tranchées retirées après 26 cas consommation
Salmonelle : saucisses sèches et rosettes tranchées retirées après 26 cas

Enfin, le président d'Intermarché-Netto réfléchit à mettre en place des traitements privilégiés pour les professions en première ligne de l'épidémie : "On aura probablement dans les prochains jours des créneaux de drive réservés aux soignants et aux enseignants pour leur faire gagner du temps".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Supermarchés Confinement Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants