2 min de lecture Consommation

Supermarchés : doit-on craindre une pénurie en cas de reconfinement ?

Même si la Fédération du commerce et de la distribution a annoncé qu'il n'y aura pas de problème d'approvisionnement "si tout le monde reste raisonnable", sur les réseaux sociaux nombreux sont les consommateurs à s'inquiéter d'une pénurie alimentaire en cas de reconfinement.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Supermarchés : doit-on craindre une pénurie en cas de reconfinement ? Crédit Image : William WEST / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Sarah Ugolini

Après une pluie de mauvaises nouvelles et un possible reconfinement national, les tweets alarmistes se sont multipliés concernant une éventuelle pénurie de nourriture. Si à l'heure qu'il est nous ne savons toujours pas ce qu'il sera annoncé par le gouvernement, certains agitent le spectre de la peur.

On peut ainsi lire : "Nouveau confinement, ça va être la ruée dans les magasins. Je pars m'acheter des pâtes et du papier toilette. J'ai retenu les leçons du printemps dernier". Chose tonnante, ces messages ont fleuri sur les réseaux sociaux au moment où la Fédération du commerce et de la distribution a annoncé qu'il n'y aura pas de problème d'approvisionnement "si tout le monde reste raisonnable"

Il y a une défiance vis-à-vis de ce type d'annonce car nous avons tous en souvenir ces rayons vides dans les grandes surfaces au printemps. Mains n'ayons pas la mémoire sélective, s'il y a bien eu des produits difficilement trouvables au début, ce n'était pas pour rationner, les rayons vides étaient avant tout un problème d'approvisionnement. 

Une crainte de pénurie alimentée par les pays voisins

La pénurie, c'est quand il vient à manquer totalement d'un produit, comme les pâtes par exemple. Pour parvenir à approvisionner les magasins en quantités suffisantes, les industriels s'étaient concentrés sur certaines références les plus demandées, comme les coquillettes, au détriment de celles qui demandent plus de temps à produire. 
D'autre part, le terme "raisonnable" pour qualifier le comportement des consommateurs n'est pas le mieux choisi. Le 15 mars dernier pourtant, Bruno Le Maire utilisait les mêmes mots et disait qu'il n'y aurait pas "de pénurie alimentaire si la conduite des Français est responsable".

À lire aussi
Jelena Kuhl présente "Une famille presque zéro déchet" noël
Bioviva, une société de jouets française écocitoyenne


Cette crainte de pénurie est alimentée par les images de pays voisins. En Allemagne, les cas repartent à la hausse et la crainte d'un reconfinement est également d'actualité. Alors outre-Rhin, c'est le retour de l'achat compulsif de papier toilette. 

Vente de papiers toilette en hausse de 89% en Allemagne

Selon l'office national de la statistique, entre le 12 et le 17 octobre 2020 en Allemagne, les chiffres de vente de papier toilette ont augmenté de 89% que la moyenne des mois précédant la crise. Pour le savon, c'est presque deux tiers de plus que la moyenne avant la crise. À l'inverse en Belgique, durement frappée par l'épidémie, on constate seulement une légère hausse de l'achat de produits de première nécessité. 

Le réflexe est là, on craint de manquer. En France, au printemps, la farine avait manqué alors que le véritable problème n'était pas la production, mais le manque d'emballages. Concernant les produits, on ne parle donc pas de pénurie, mais bien d'organisation d'approvisionnement. Rien ne sert d'alimenter la peur. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Supermarchés Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants