1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Camping : piscine interdite, taxes... son investissement vire au cauchemar
2 min de lecture

Camping : piscine interdite, taxes... son investissement vire au cauchemar

Nicolas a acheté une parcelle pour y mettre un chalet dans un parc résidentiel accolé à un camping. Pour financer son projet, il doit pouvoir faire de la location saisonnière. Mais depuis 2 ans, le patron impose des restrictions telles qu’il ne peut plus louer paisiblement son chalet...

Le chalet de Nicolas
Le chalet de Nicolas
Crédit : Page Facebook de l'émission
Julien Courbet - édité par Thibaud Chaboche

Nicolas, le 18 janvier 2019, achète une parcelle de terrain dans un parc arboré dont le voisin est un camping et pour lequel il a les autorisations de jouissance des installations, des piscines, des activités et du club enfants. Ce sont des conditions à son achat, car Nicolas souhaitait y installer un chalet afin de le louer et de rembourser son prêt de 200.000 euros sur 25 ans.

Pour éviter de se préoccuper de la location, Nicolas décide de confier au gérant la gestion, moyennant 35 % de frais de commission. On lui facture 300 euros d’Internet, que Nicolas paye, mais dont il doute du tarif. En 2020, il poursuit son contrat et les choses se corsent : Nicolas proteste, et révèle dans Ça peut vous arriver que son chalet n’est pas proposé comme convenu alors qu’il est disponible.

Nicolas perd alors 2 semaines de rentrées locatives. Au lieu de trouver un arrangement, le gérant lui dit qu’il ne souhaite plus gérer son bien. Nicolas loue alors lui-même son bien comme d’autres propriétaires. Quelques semaines après, le gérant fait savoir que la piscine sera désormais payante : 15 euros par jour et par locataire, ou 150 euros la semaine. Puis, suite à un accident de piscine, elle est désormais interdite aux locataires de Nicolas. 

Le chalet de Nicolas
Le chalet de Nicolas
Crédit : Page Facebook de l'émission

Les accès aux activités lui sont interdits

Comme si ça ne suffisait pas, depuis, le patron du camping a rendu l’enregistrement à l’entrée (nom, prénom, téléphone...) obligatoire et payant : 70 euros s'il est prévenu 48h avant l'arrivée des locataires, ou 140 euros si l'information est transmise au dernier moment.

À lire aussi

Enfin, alors que dans le contrat, Nicolas doit avoir un badge pour accéder en voiture à l’espace, il y a désormais une ouverture par plaque minéralogique. Le gérant laisse donc entrer à sa guise les locataires. Plusieurs fois, certains se sont retrouvés bloqués et ce sont vus refuser l’accès. Évidemment, les accès gratuits au club enfants et aux activités du camping ne l’ont finalement jamais été !
 
Aujourd'hui, Nicolas a dû rembourser une partie de ses locations, la piscine étant interdite aux locataires. Il est propriétaire, mais ne peut pas louer son bien en toute tranquillité ; le patron lui met des bâtons dans les roues, car il ne passe plus par lui pour la gestion ! 

Invité sur le plateau de l'émission, Nicolas compte sur l'aide de Julien Courbet pour que retrouver cette liberté de louer son chalet, le respect du droit d’accéder à sa propriété sans restriction et en fournissant un badge comme prévu dans le règlement intérieur, annulation des factures de piscine et surtout la garantie de l’accès gratuit à la piscine pour famille, amis et locataires.

Du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h30, Julien Courbet fait respecter les droits de ceux qui sont en difficulté. Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission. Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/