3 min de lecture Société

Tabac, chômage partiel, frais bancaires... Ce qui change le 1er juillet 2020

ÉCLAIRAGE - Comme à chaque début de mois, le 1er juillet apportera certaines modifications dans le quotidien des Français. Parmi eux, on retrouve des changements dans les prix du tabac, la réduction de certains frais bancaires, mais aussi l'encadrement des loyers à Paris.

Des paquets de cigarettes (illustration)
Des paquets de cigarettes (illustration) Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

Chaque passage à un nouveau mois s'accompagne d'une série de changements et le mois de juillet 2020 n'échappe pas à la règle. Le premier changement notable qui entrera en vigueur le 1er juillet est l'augmentation mais aussi certaines baisses des prix du tabac. Dès ce mercredi, les prix de certaines cigarettes vont augmenter de 10 ou 20 centimes quand, à l'inverse, d'autres vont diminuer.

En effet, certains paquets comme les Camel Shift et les Fortuna Rouge vont voir leur prix augmenter tandis que celui des Winston Connect Blue et Davidoff sera abaissé. Le montant des Marlboro Red, qui est la référence la plus vendue, reste inchangée, à 10 euros. 

Par ailleurs, les prix des tabacs à rouler et à chicha ainsi que ceux des cigares et cigarillos sont globalement en hausse. Pour rappel, l'objectif du gouvernement est de porter progressivement le prix moyen à 10 euros d'ici la fin de l'année afin de réduire la consommation de tabac en France.

Baisse des tarifs du gaz

Autre changement qui sera effectif dès ce 1er juillet, celui des tarifs réglementés de vente de gaz (Engie). Ces derniers vont baisser de 0,3 % par rapport au barème en vigueur le mois précédent avant d'augmenter de 0,2 % au mois d'août. 

Réévaluation des frais bancaires

À lire aussi
Un panneau "à vendre" de l'agence immobilière Century 21. (Illustration) société
Immobilier : "Il ne faut pas se jeter dans la propriété", prévient le président de Century 21

Certains frais bancaires vont également être réévalués puisque ceux destinés au financement des PME et ETI (PEA-PME) seront réduits. Cela concerne les frais d'ouverture, de tenue, de transaction et de transfert d'un plan d'épargne en action. L'ensemble de ces frais sera plafonné à 150 euros.

Le chômage partiel longue durée entre en vigueur

La crise sanitaire du coronavirus est, sans surprise, liée à certains de ces changements comme l'entrée en vigueur du chômage partiel longue durée. À partir de ce mercredi 1er juillet, le nouveau dispositif, qui nécessitera un accord collectif, indemnisera les salariés à 84% du salaire net avec un reste à charge de 16% pour les entreprises pour une durée maximale de deux ans

Ce système, qui a pour but de préserver les emplois en difficulté, sera plus avantageux que le régime classique de chômage partiel, qui, à compter du 1er octobre, n’indemnisera plus les salariés qu’à hauteur de 72% du salaire net, avec un reste à charge de 28% pour les entreprises. Ce régime de base, ainsi redéfini, sera valable pour six mois maximum.

Une autre aide, liée à l'épidémie de la Covid-19, concerne le versement de l'aide financière pour les saisonniers agricoles. À partir de ce mercredi, l'organisme paritaire Action logement versera une aide de 150 euros, renouvelable trois fois, aux saisonniers agricoles mobilisés pendant la crise sanitaire.

Le prix des loyers encadré à Paris

Dans la capitale, le dispositif d'encadrement des loyers parisiens, en vigueur depuis le 1er juillet 2019, va se poursuivre. Les nouveaux loyers de référence, fixés par un arrêté, seront donc applicables dès mercredi. Pour rappel, ce dispositif, qui concerne les logements meublés et non meublés du parc locatif privé parisien, doit être expérimenté jusqu'au 23 novembre 2023.

Les frontières françaises rouvrent

Sur l'ensemble du territoire, la France doit procéder à une ouverture progressive de ses frontières extérieures dites "Schengen", à partir du 1er juillet. Cette ouverture s'effectuera de façon progressive et différenciée selon la situation sanitaire des différents pays concernés et la priorité sera donnée aux étudiants internationaux.

Récemment élaborée par les ambassadeurs des pays de l’Union européenne, la liste des visiteurs admis dans l’espace Schengen compte l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay. 

Enfin, sur les routes, il sera désormais obligatoire pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes d'avoir une signalisation des angles morts. Ce changement a pour but d'améliorer la sécurité des cyclistes et des piétons. Le non-respect de cette obligation par ces véhicules sera puni d'une amende.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Consommation Travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants