3 min de lecture Immobilier

Immobilier : pourquoi l'encadrement des loyers à Paris est un échec

Cela fait un an que Paris a remis en place l'encadrement des loyers, mais la mesure n'est pas du tout respectée, selon une étude menée par le site "Meilleurs agents".

Micro générique Switch 245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Immobilier : pourquoi l'encadrement des loyers à Paris est un échec Crédit Image : Thomas SAMSON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Capucine Trollion

Cela fait un an que Paris a remis en place l'encadrement des loyers, mais la mesure n'est pas du tout respectée, comme le révèle l'étude menée par le site Meilleurs agents. Il a comparé le prix des locations dans la capitale avec le tarif qui devrait être affiché, si on respectait l'encadrement des prix.

C'est sans appel : en moyenne, plus d'une offre sur une deux (58%) ne respecte pas les critères. Plus vous allez dans les quartiers chics et plus l'écart se creuse : 60% des offres sont en dehors des clous dans le VIIe arrondissement, 67% sont  dans Paris-Centre. Et c'est encore pire pour les petites surfaces autour de 20 mètres carrés, donc la chambre étudiante par excellence, où 80% des loyers ne sont pas conformes. Ce sont les biens les plus recherchés.

L'immobilier à Paris, c'est la caricature de l'offre et de la demande : 10 candidats pour 1 appartement, le propriétaire met le tarif qu'il veut et les locataires se battent pour avoir le bien. Donc vous avez peu de recours. On arrête difficilement un cheval au galop. "Les prix des locations dans la capitale ont pris 33% en 10 ans", expliquait à RTL, Ian Brossat, le Monsieur Logement de la mairie de Paris.

Quel est le risque pour les propriétaires ?

C'est une des clés d'explication de l'échec de cet encadrement. Le risque est quasi nul, car il n'y a pas de contrôle, pas de police des loyers. En théorie, le locataire peut attaquer et faire condamner son propriétaire à rembourser le trop-perçu et à payer une amende de 5.000 à 15.000 euros. 

À lire aussi
Une personne âgée (image d'illustration) seniors
Coronavirus : l'intérêt pour le viager relancé par la crise ?

Dans les faits, les recours n'existent pas, car vous avez un énorme ver dans le prix, ça s'appelle "les caractéristiques exceptionnelles" qui permettent de dépasser le prix de référence. Quelque chose qui rend le bien exceptionnel : une terrasse, une vue sur la Tour Eiffel, un jardin privatif...  Le problème, c'est que rien ne dit ce qu'on met dans cette catégorie. Il y a quelques mois, la mairie de Paris est intervenue sur un dossier où le caractère exceptionnel était qu'il y avait une machine à laver dans l'appartement.

Comment est fixée cette grille des loyers ?

La capitale a été découpée en 80 quartiers qui regroupent 17.000 logements en moyenne. On estime que dans ce quartier, le prix moyen de location doit être de tant. Mais, ça n'intègre pas les caractéristiques du bien et surtout on sait qu'il y a des différences entre deux immeubles à quelques rues d'écart dans Paris.

Cette mesure a figé les tarifs. Quand la mesure a été remise en place à Paris, le 1er juillet dernier, on a constaté une baisse des prix : en moyenne : 2,6% de baisse sur les locations. Mais, depuis le début de l'année et surtout depuis la fin du confinement, on voit les prix remonter : +1,6%. Donc l'un dans l'autre, on va dire que l'on a stabilisé les choses ce qui n'est déjà pas si mal.

Comment expliquer cette remontée ?

Une limitation de vitesse sans radar, ça marche mal en France. Mais il y a aussi les propriétaires qui n'ont pas pu louer pendant 3 mois et qui se rattrapent et les propriétaires qui avaient choisi de louer leur appartement via Airbnb et qui, faute de touristes, se rabattent sur la location de courte durée, mais à des tarifs bien plus élevés que la normale.

C'est pour ça que la mairie de Paris souhaite instaurer un service municipal d'aide aux locataires pour prendre le relais de l'État absent dans les contrôles. Mais prudence, on parle là d'une promesse de campagne et quand on voit que les prix de vente des appartements ont augmenté de 25% à Paris en 5 ans, on se dit que les propriétaires vont continuer à augmenter leurs prix pour que l'investissement reste rentable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Immobilier Économie Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants