1 min de lecture Alimentation

Produits de la mer : plus de la moitié des établissements seraient en infraction

L’Union fédérale des consommateurs - Que choisir révèle que 53% des produisant ou vendant des produits issus de la mer, ont été en infraction en 2018. Un chiffre en hausse de 10% par rapport à 2016.

Des poissons vendus dans un supermarché.
Des poissons vendus dans un supermarché. Crédit : Philippe HUGUEN / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

Lourdement impacté par la crise du coronavirus, le secteur alimentaire n'avait sans doute pas besoin des révélations de l'enquête choc, publiée par L’Union fédérale des consommateurs - Que choisir. Selon elle, plus de la moitié des établissements produisant ou vendant des produits issus de la mer, serait en infraction.

L'enquête rapporte qu'en 2018, plus de 1.300 établissements, allant de celui du pêcheur en vente directe, aux grandes surfaces, en passant par les restaurateurs, ont été contrôlés par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Le résultat a de quoi inquiéter puisque "au moins une anomalie" a été détectée chez 53% d'entre eux, un chiffre en hausse de 10% par rapport à 2016.

Cette anomalie peut s'expliquer de différentes manières : il peut s'agir d'un ajout non déclaré d’eau dans la chair du poisson pour le rendre plus gros, des teneurs en conservateurs supérieures à la limite réglementaire, des quantités d’aliments inférieures à celles annoncées ou encore le non-respect de critères de composition.

L'étiquetage des produits, où doit figurer l'ensemble des informations de la nature du produit et son origine mais aussi l'hygiène, avec notamment la température et le respect de la date limite de consommation, sont également pointés du doigt par cette enquête de la DGCCRF, qui précise que ces contrôles ont donné lieu à des centaines d’avertissements, suites administratives et procès-verbaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Sécurité alimentaire Poissons
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants