1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : peut-on manger du poisson et des coquillages sans risque ?

Deux études de l'Ifremer montrent qu'il n'y a pas de trace du coronavirus dans la mer.

>
Coronavirus : peut-on manger du poisson et des coquillages sans risque ? Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : Sophie Aurenche | Durée : | Date :
Sophie Aurenche édité par Chloé Richard-Le Bris

L’Ifremer a rendu public deux études ces derniers jours sur la consommation de poissons et de coquillages. La première, publiée mi-mai, a été réalisée à partir de prélèvements effectués sur de très nombreux points du littoral. Conclusion : pas de trace du virus dans l’eau de mer ni dans les coquillages, 21 échantillons d’huîtres et de moules avaient été analysés.

Deuxième étude publiée jeudi 28 mai. Alors c’est vrai, il y a eu des traces de coronavirus dans trois stations d’épuration de Bretagne et de Pays de la Loire, comme à Paris il y a quelques semaines. Mais ce n’est pas étonnant, ces traces viennent de déchets humains. Plus d’échantillons étaient positifs en avril que ceux du mois de mai, preuve que le virus circule moins.

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a pas de virus dans les échantillons de palourdes, de moules et d’huîtres creuses prélevés mi-mai, y compris tout près des rejets d’une station dans laquelle des traces avaient été repérées. Conclusion : les traitements des eaux sont efficaces, le virus ne résiste pas, on peut donc manger des huîtres et palourdes sans problème.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Mer Huîtres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants