1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 8h - Coronavirus : une île privée de médecin dans le Morbihan
2 min de lecture

Les infos de 8h - Coronavirus : une île privée de médecin dans le Morbihan

L'unique médecin de l'Île-aux-Moines n'a pas souhaité se vacciner contre la Covid-19. Depuis l'entrée en vigueur de l'obligation vaccinale, elle ne peut plus pratiquer.

Un médecin porte un stéthoscope autour du cou (illustration)
Un médecin porte un stéthoscope autour du cou (illustration)
Crédit : HANNAH MCKAY / POOL / AFP
Le journal RTL du 19 septembre 2021
12:43
Nicolas Bauby - édité par Nicolas Barreiro

Sur l'Île-aux-Moines, dans le Morbihan, près de 600 habitants sont désormais privés de leur seul médecin à cause de l'obligation vaccinale pour les soignants. Par conviction personnelle, le docteur Christine Hochard n'a pas souhaité se faire vacciner pour le moment.

"Je ne suis pas du tout antivaccin", se défend la professionnelle de santé, "peut-être que dans un mois ou deux ou un an, je me ferai vacciner. Ceux qui sont vaccinés, c'est très bien pour eux, c'est un choix personnel et respectable. Là, plus personne ne me connait sur l'île, on ne me dit plus bonjour, c'est aberrant, on devient des pestiférés".  

Sur l'Île-aux-Moines, les habitants sont inquiétés par cette situation. "Je trouve ça un peu limite, on se retrouve sans médecin alors qu'on est sur une île où il y a pas mal de personnes âgées", souligne une habitante. "Il y a des personnes âgées qui n'ont pas de moyen de locomotion pour aller se soigner", réagit un autre. 

L'Ehpad compte 21 pensionnaires. Avec l'ARS, le maire de l'île cherche en urgence une solution, peut-être une rotation de médecins. "On ne s'attend pas à ce qu'une vaccination soit mise en cause par un médecin", assure-t-il. Le docteur continue toutefois d'assurer les urgences vitales.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Lens-Lille - Le derby du Nord a été marqué par des incidents à la mi-temps entre supporters lensois, qui ont pénétré sur la pelouse, et lillois. La sous-préfecture fait état de 6 blessés légers et de deux interpellations. 

Manifestations anti-passe sanitaire - Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 80.000 manifestants se sont retrouvés dans les rues samedi. La baisse de la mobilisation se poursuit.

Tarbes - Un homme a été tué et deux autres ont été blessés lors d'une rixe entre bikers au parc des expositions où se tenaient plusieurs évènements liés à la culture américaine.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/