1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. États-Unis : les experts favorables à une 3e dose de vaccin, mais pas pour tous les Américains
2 min de lecture

États-Unis : les experts favorables à une 3e dose de vaccin, mais pas pour tous les Américains

Les experts scientifiques de la FDA se sont prononcés en faveur de l'injection d'une 3e dose du vaccin Pfizer à tous les Américains de plus de 65 ans, mais s'y opposent pour l'ensemble de la population.

Photo d’une seringue de vaccin Pfizer/BioNtech contre le Covid-19. (Illustration)
Photo d’une seringue de vaccin Pfizer/BioNtech contre le Covid-19. (Illustration)
Crédit : FRED TANNEAU / AFP
Camille Guesdon & AFP

Une troisième dose de vaccin pour les 65 ans et plus, mais pas pour les plus jeunes. Après une journée de débats, les experts du comité consultatif de l'Agence américaine du médicament (FDA) ont rendu deux décisions concernant l'injection d'une troisième dose aux États-Unis.

Les experts ont été unanimes sur la nécessité d'une troisième dose du vaccin Pfizer pour tous les Américains âgés de plus de 65 ans ou à risque. Toutefois, ils sont contre cette troisième injection chez l'ensemble de la population. C'est un revers pour le président Joe Biden qui souhaitait lancer une campagne de rappel.

Selon les experts, la troisième injection est nécessaire pour les personnes présentant un risque élevé de développer une forme grave de la maladie, et ce six mois après la deuxième dose. Ils estiment également que le personnel soignant doit être inclus dans ces personnes "à haut risque".

Les experts s'inquiètent de l'injection du 3è dose à l'ensemble des Américains

Mais ce panel a aussi fait part de ses inquiétudes quant aux possibles effets secondaires qu'engendrerait une dose additionnelle du vaccin si elle était administrée à l'ensemble de la population, surtout chez les plus jeunes. Elle s'oppose ainsi à la grande campagne de rappel de l'administration Biden à destination des adultes. Les scientifiques ont notamment mentionné des inquiétudes concernant les risques de myocardite, une inflammation du muscle cardiaque, chez les jeunes adolescents et adultes.

À lire aussi

Les recommandations de ce comité d'experts ne sont pas contraignantes, mais il est très rare qu'elles ne soient pas respectées par les autorités. L'administration du président Joe Biden avait annoncé en août le lancement d'une campagne de rappel des vaccins anti-Covid pour tous les adultes américains ayant reçu leur deuxième dose huit mois auparavant, à partir du 20 septembre. Mais cette décision avait pris de court de nombreux experts, invitant la méfiance jusque dans les rangs de la FDA, qui avait publié un document teinté de prudence avant la réunion du vendredi 17 septembre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/