2 min de lecture Application

Les infos de 5h - Déconfinement : l'application de traçage StopCovid inquiète

La mise en place de l'application StopCovid, censée détecter si l'on a pu être en contact avec une personne contaminée, suscite des inquiétudes, notamment sur la protection de la vie privée des ses utilisateurs et sur sa fiabilité.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 5h - Déconfinement : l'application de traçage StopCovid inquiète Crédit Image : Philippe LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Jérôme Florin
Jérôme Florin édité par Sarah Belien

Édouard Philippe s’adressera aux députés pour dévoiler les contours du déconfinement progressif mardi 28 avril. Il y aura ensuite un vote de l’Assemblée nationale notamment sur la question très sensible du traçage numérique. L’application StopCovid permettra, sur la base du volontariat, de savoir si on a a été en contact avec une personne atteinte du Covid-19.

Cet outil suscite beaucoup d’inquiétudes. La première crainte des opposants à StopCovid est la protection de la vie privée. Car même si le gouvernement affirme qu’aucune liste de malades ne sera constituée et que l’anonymat sera garanti par les choix techniques, laisser le Bluetooth actif toute la journée permettra de vous tracer notamment dans les zones commerciales équipées de capteurs dédiés.

Deuxième objection, le Bluetooth n’est en aucun cas le bon outil pour savoir si vous avez passé du temps près d’un malade. Benoît Piedallu, membre de la Quadrature du net, association de défense des libertés sur Internet met en garde. "Il y a un très fort risque de faux positifs. Vous avez croisé quelqu’un qui est contaminé, vous allez vous confiner, alors que cela peut être votre voisin qui est de l’autre côté du mur et que vous n’avez jamais croisé," explique-t-il.

"A contrario, vous avez croisé une personne dans la rue qui vous a toussé dessus, mais elle n’a pas été détectée par le Bluetooth, soit car il n’est pas équipé lui-même, soit parce que vous l’avez croisé trop rapidement. (...) Avec tous les risques qu’il y a autour de cette application, est-ce que ça sert encore à quelque chose d’en parler," déplore Benoît Piedallu.

À lire aussi
L'application de suivi des contacts StopCovid doit être déployée début juin informatique
StopCovid : des hackers recrutés pour tester l'application du gouvernement

Seul 44% des plus de 70 ans, les personnes les plus à risques, sont équipées d’un smartphone. StopCovid pourrait donc passer à côté de son objectif tout en habituant la population à être surveillée.

À écouter également dans ce journal

Déconfinement - Le retour à l'école le 11 mai fait partie des grands chantiers sur lequel le gouvernement doit plancher. Le Conseil scientifique du gouvernement préconisait d'attendre septembre avant de rouvrir les écoles mais l’exécutif maintien la date. C'est la première fois que le gouvernement décide de ne pas suivre ce conseil d’expert.

Décès – L’ancien sénateur socialiste Henri Weber, est décédé du Covid-19 à l'âge de 75 ans dimanche 26 avril a annoncé sa famille. Il était une des figures de mai 68 et du trotskisme français des années 1960 et 1970.

Racisme - L'IGPN a été saisie après des soupçons de propos racistes lors d'une interpellation policière. La diffusion sur Twitter d'une vidéo dans laquelle des policiers tiennent des propos racistes et offensants a provoqué le 26 avril la saisine de la police des polices.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Application Téléphone Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants