1 min de lecture Coronavirus

"StopCovid" : la CNIL demande des "garanties supplémentaires" sur l'application

La CNIL considère que le dispositif respecte les exigences européennes en matière de protection des données, mais appelle à des "garanties supplémentaires".

Singapour a été l'un des premiers pays à utiliser une application de traçage (illustration)
Singapour a été l'un des premiers pays à utiliser une application de traçage (illustration) Crédit : AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

L'Assemblée nationale devra débattre, mardi 28 avril, de l'utilisation d'une application de traçage gouvernementale, pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Mais ce dimanche, la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) a demandé à ce que "certaines garanties supplémentaires" soient prises pour garantir la vie privée. 

Cette application smartphone, appelée StopCovid, doit permettre de savoir si l'on a croisé quelqu'un qui a été testé positif au coronavirusSon utilisation par les autorités fait craindre une dérive contre les libertés publiques.

L'organisme qui veille au respect des libertés dans le numérique considère que le dispositif se justifie dans un "contexte exceptionnel de gestion de crise" comme celui du déconfinement. 

La CNIL considère le dispositif comme conforme aux exigences européennes de protection des données "si certaines conditions sont respectées"La CNIL demande à pouvoir se prononcer à nouveau après la tenue du débat et du vote à l'Assemblée

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants