1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Les infos de 5h - Coronavirus : les hôpitaux des villes moyennes appellent au renfort

Les infos de 5h - Coronavirus : les hôpitaux des villes moyennes appellent au renfort

Les hôpitaux sont débordés, en particulier les établissements des villes moyennes, qui manquent cruellement de médecins et appellent au renfort. C'est le cas à Blois (Loir-et-Cher).

Une infirmière à l'hôpital Delafontaine à Saint-Denis (illustration)
Une infirmière à l'hôpital Delafontaine à Saint-Denis (illustration)
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Les infos de 5h - Coronavirus : les hôpitaux des villes moyennes appellent au renfort
07:42
Le journal RTL de 5h du 12 novembre 2020
07:42
Christian Panvert
Journaliste

La situation est de plus en plus critique dans les hôpitaux et surtout dans les hôpitaux de villes moyennes. Les établissements manquent de personnel et se retrouvent vite débordés. L'hôpital de Blois a du mal à gérer entre les arrêts de travail et manques de médecin.

Selon le directeur de l'établissement, c'est d'abord l'insuffisance de médecins dans le département du Loir-et-Cher, qui est à l'origine d'un manque d'effectifs aux urgences. Selon Olivier Servaire-Lorenzet, "lorsque la médecine de ville ne va pas bien, l'hôpital ne peut pas bien aller".

En plus des urgences, le directeur a du mal trouver du personnel dans les Ehpad, que gère le centre hospitalier. "Ce secteur souffre vraiment, à la fois d'un problème d'attractivité médicale et paramédicale, puisque les ratios d'encadrement humains sont très faibles. Aller travailler dans des services où on n'est pas nombreux, ce n'est pas très attractif," déplore Olivier Servaire-Lorenzet.

Une explosion d'arrêts de travail

L'épidémie a aussi fait exploser le nombre d'arrêts de travail, ce qui pose problème. "Plus vous avez d'absentéisme, plus c'est compliqué, plus les tableaux de service sont désorganisés. Et en ce moment, je vois des infirmières très mobilisées et engagées mais qui pleurent, qui voient la souffrance et qui souffrent elles-mêmes. Quand il y a un absentéisme qu'on n'arrive pas à remplacer, c'est un cercle non vertueux, car ceux qui travaillent plus finissent par se fatiguer eux-mêmes et donc être en difficulté," précise le directeur.

À lire aussi

Olivier Servaire-Lorenzet a recours aux heures supplémentaires et fait appel aux agences d'intérim, mais la concurrence est rude. Les offres sont moins nombreuses que les postes vacants.

À écouter également dans ce journal

Coronavirus - Faut-il fermer les lycées, rouvrir les commerces ? Un Conseil de Défense aura lieu ce jeudi matin pour décider des annonces qui seront faites à 18h ce soir lors d'une conférence de presse du Premier ministre Jean Castex. De nouveaux arbitrages sont prévus dans le cadre de ce second confinement.

Soupçons de financement libyen - Ziad Takkiedine change complètement de version. L'important intermédiaire et un des principaux témoins à charge contre Nicolas Sarkozy dans cette affaire, a retiré ses accusations mercredi 11 novembre"Il n'y a pas eu de financement de campagne présidentielle de Sarkozy", a-t-il déclaré à BFM et Paris-Match

Football - Les Bleus pâles devant la Finlande hier. La Finlande a réussi l'exploit de battre l'équipe de France à Saint-Denis, mercredi 11 novembre (0-2). Certes, l'équipe était remaniée. Mais Didier Deschamps n’a pas apprécié la prestation. "On a pris une bonne gifle," a-t-il déclaré.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/