1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 18h - Rentrée scolaire : pourquoi l'absentéisme a explosé en Seine-Saint-Denis
2 min de lecture

Les infos de 18h - Rentrée scolaire : pourquoi l'absentéisme a explosé en Seine-Saint-Denis

Près de 4.000 élèves ne sont pas revenus en cours depuis la rentrée dans le département de la banlieue parisienne. Une situation qui pourrait s'expliquer par le coronavirus, mais aussi d'une erreur de prévision.

Une élève qui porte un masque de protection à l'école Françoise-Giroud, à Vincennes, le 1er septembre 2020.
Une élève qui porte un masque de protection à l'école Françoise-Giroud, à Vincennes, le 1er septembre 2020.
Crédit : Martin BUREAU / AFP
Les infos de 18h - Rentrée scolaire : pourquoi l'absentéisme a explosé en Seine-Saint-Denis
12:30
Le journal RTL de 18h du 07 septembre 2020
12:30
Christophe Ponzio - édité par Victor Goury-Laffont

Une semaine après la rentrée, qui a eu lieu le 1er septembre, c'est l'heure des comptes. Dans le département de la Seine-Saint-Denis, 3.900 élèves manquent à l'appel, cinq fois plus que d'habitude.

Une conséquence de la crise sanitaire ? Pas seulement. Les décrocheurs étaient revenus en majorité avant l'été, alors que la reprise des cours était obligatoire à partir du 22 juin. Ce nombre important surprend donc les parents-d'élèves.

"Chaque année, il y a environ 800 élèves qui disparaissent des radars, mais là ça ne correspond pas à un mouvement naturel", explique Anne Pieter, co-présidente de la FCPE du département. Elle rajoute ne pour l'instant pas connaître "les causes, ce qui est inquiétant".

Parmi les explications avancées : la peur du nouveau protocole sanitaire, mais aussi des déménagements retardés du fait de constructions neuves non-livrées. Une erreur de prévision du département n'est pas non plus à exclure, tout comme la disparition des radars d'élèves difficiles à scolariser et en transit dans le département, notamment issus de la communauté Rom.

À lire aussi

Conséquence de cette situation, des classes commencent à être fermées, ce que regrette Carine, mère d'un élève de CM2 à Montreuil : "Cette année, où on a besoin que nos enfants soient en petits effectifs pour rattraper ce qui a été perdu, on applique une loi comptable".

À écouter également dans ce journal...

Charlie Hebdo - Lors du procès des attentats de janvier 2015, la cour a diffusé pour la première fois, ce lundi 7 septembre, des images prises pendant et juste après la tuerie. Un moment éprouvant pour les survivants et familles de victimes.

Coronavirus à Marseille - Alors que près de 25.000 cas ont été confirmés en trois jours à l'échelle nationale, la situation inquiète tout particulièrement à Marseille, où les professionnels de la santé mettent en garde sur la situation.

Chevaux mutilés - Un homme a été interpellé le 7 septembre dans le Haut-Rhin, soupçonné d'avoir mutilé un cheval. Il pourrait s'agir de la personne dont le portrait-robot a été réalisé dix jours avant.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/