2 min de lecture Confinement

Les infos de 18h - Coronavirus : le déconfinement n’est plus d’actualité

Le Premier ministre Edouard Philippe revoit sa stratégie et demande à ce que le confinement soit avant tout respecté.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Coronavirus : le déconfinement n'est plus d'actualité Crédit Image : NICOLAS TUCAT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch édité par Chloé Richard-Le Bris

Mardi 7 avril, à l’Assemblée Nationale, le déconfinement évoqué quelques jours auparavant par Édouard Philippe n’est plus d’actualité.


Devant les députés, Édouard Philippe donnait la semaine dernière un calendrier sur cette stratégie de déconfinement : "Nous sommes en train de travailler et d’expertiser des scénarios en fonction des hypothèses. Nous espérons pouvoir avancer sur le sujet et présenter des éléments d’une stratégie de déconfinement la semaine, les jours qui viennent de façon à pouvoir exposer et donner une perspective à nos concitoyens."

Cette semaine s’est écoulée et finalement rien de nouveau au sujet du déconfinement. Et pour cause, changement de pied mardi 7 avril du Premier ministre, à l’Assemblée Nationale : "Toutes ces questions sont très largement prématurées, ce qui compte, c’est de faire en sorte que le confinement soit respecté pour soulager nos services hospitaliers qui en ont bien besoin, vous le savez, nous le savons tous, de façon à pouvoir préparer la suite."

Il faut dire qu’entre temps, le corps médical s’inquiétait de voir trop de monde dans la rue le week-end dernier. Rétropédalage, plus question de parler de déconfinement, au contraire, le confinement se durcit. À Paris par exemple, avec l’interdiction d’exercer une activité sportive entre 10h et 19h.

À écouter également dans ce journal

Visites en Ehpad - Sabrina a adressé un référé liberté au tribunal administratif pour pouvoir aller rendre visite à sa mère, en Ehpad à Paris. « Je l’ai mise à l’Ehpad parce qu’elle est handicapée, pour qu’on puisse l’aider dans son handicap mais pas pour qu’aujourd’hui on la prive de ses libertés », raconte Sabrina.

Chloroquine - Le fondateur du groupe de chimie SNF a été placé en garde à vue lundi 6 avril. Il est soupçonné d’avoir proposé de la chloroquine a ses salariés présentant des symptômes de coronavirus. Il a été relâché, sans mise en examen pour le moment.

À lire aussi
Beaucoup de marchés de producteurs ont été annulés pendant le confinement (illustration). solidarité
Confinement : dans l'Aude, la Maison Paysanne épaule les producteurs

Nouveaux symptômes - Les dermatologues alertent maintenant sur des signes cutanés. Ils voient débarqués des patients souffrant de lésions ressemblant à des engelures. Ce sont des familles entières qui consultent. Ces personnes présentant ces symptômes sont contagieuses et peuvent alors transmettre le coronavirus à leurs proches.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Coronavirus Le journal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants