1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 12h30 - Reconfinement : "Nos concitoyens sont au seuil de l'acceptabilité", alerte un député
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - Reconfinement : "Nos concitoyens sont au seuil de l'acceptabilité", alerte un député

Désobéissance civile, violence, détresse psychologique... L'ombre d'un troisième confinement laisse craindre le pire. "On ne voit pas de lumière au bout du tunnel", déplore le député Agir du Haut-Rhin, Olivier Becht.

Le député Agir du Haut-Rhin, Olivier Becht, le 8 décembre 2020 à l'Assemblée.
Le député Agir du Haut-Rhin, Olivier Becht, le 8 décembre 2020 à l'Assemblée.
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
RTL Midi du 25 janvier 2021
23:59
RTL Midi du 25 janvier 2021
23:59
Vincent Derosier - édité par Marie Gingault

Heurts avec la police, pillages de magasins... L'instauration du couvre-feu pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale aux Pays-Bas a déclenché des émeutes. En France, on voit monter depuis quelques jours le hashtag #JeNeMeReconfineraiPas et c'est toute la question de l'acceptabilité sociale.

Le sujet est désormais débattu dans toutes les réunions de la majorité. "Les Français sont respectueux" explique un ministre, mais le "vent peut tourner vite". Plusieurs membres du gouvernement ont dit à Emmanuel Macron de ne surtout pas faire de reconfinement préventif. La crainte c'est notamment que les commerces, les restaurants ou les coiffeurs refusent de fermer et que le mouvement devienne ingérable, y compris pour la police. À chaque restriction annoncée, le gouvernement se plonge dans les enquêtes d'opinion pour voir comment les Français réagissent. 

De son côté, le député Agir du Haut-Rhin, Olivier Becht, sent que la population n'en peut plus : "Nos concitoyens sont vraiment au seuil de l'acceptabilité, on ne voit pas de lumière au bout du tunnel. Il y a deux risques aujourd'hui, c'est bien évidemment la désobéissance civile et on voit qu'il y a une multiplication des suicides, on voit également une XX de la violence à l'intérieur des foyers", rapporte le député. 

Désobéissance civile, violence, détresse psychologique... Les motifs d'inquiétude ne manquent pas, et c'est pour cela que le Président de la République ne veut pas entendre parler pour l'instant de fermeture des écoles : une mesure qui paralyserait de nouveau l'ensemble du pays. 

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi

Inceste - La parole continue de se libérer contre l'inceste, avec un nouveau dépôt de plainte. Le neveu du célèbre producteur de télévision Gérard Louvin accuse le mari de celui-ci de viol et son oncle de complicité. 

Lynchage à Paris - Tandis que Yuriy, l'adolescent de 15 ans passé à tabac à Paris, est sorti du coma, l'enquête ouverte pour tentative d'homicide volontaire n'en est qu'à ses débuts. S'agit-il d'une bagarre entre bandes rivales ? C'est l'une des hypothèses. 

Beauvau de la sécurité - Emmanuel Macron applique sa méthode du Grand Débat à la police : le Beauvau de la sécurité débute ce lundi après-midi. Une grande concertation avec les syndicats autour de ce que le ministre de l'Intérieur appelle "les sept péchés capitaux"

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/