2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus et confinement : le compte à rebours est-il enclenché ?

ÉCLAIRAGE - Selon Karine Lacombe, un nouveau et troisième confinement est une question de temps. De son côté, le gouvernement n'a toujours pas tranché la question.

>
Confinement : l'exécutif sous pression Crédit Image : Yoan VALAT / POOL / AFP | Crédit Média : Jacques Serais | Durée : | Date :
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

L'étau se resserre. Trois mois après le dernier confinement, l'exécutif se retrouve inlassablement face à la même question : faut-il reconfiner le pays ? Certains membres de la communauté scientifique pressent l'exécutif de recourir à un reconfinement préventif. "Nous, scientifiques, considérons que l'on ne peut pas attendre. Il est toujours plus efficace d'être préventif", préconise l'infectiologue et cheffe du service des maladies infectieuses de l'hôpital Saint-Antoine Karine Lacombe sur RTL.

Du côté de certains élus aussi, la pression se fait sentir. Le président Les Républicains du Grand-Est Jean Rottner estime, au Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, qu'un confinement est nécessaire "pour écraser cette pandémie

Même si le gouvernement veut laisser "sa chance" à la stratégie du couvre-feu, comme l'a indiqué Laurent Pietraszewski, secrétaire d'État chargé des Retraites, il est hors de question d'être débordé par la situation. 

Une prise de parole de Macron la semaine prochaine ?

Et c'est bien dans cet état d'esprit qu'Olivier Véran prépare les jours et les semaines à venir. "Dans le meilleur des scénarios, on arrivera à faire baisser la pression épidémique. Si ce n'est pas le cas, on n'attendra pas le mois de mars pour agir. On suit au jour le jour l'évolution des effets du couvre-feu. On n'attendra pas qu'une nouvelle vague arrive pour prendre les bonnes mesures", a indiqué le ministre de la Santé dans les colonnes du Parisien.

À lire aussi
maladie
Les infos de 7h30 - Moselle : le vaccin Moderna désormais distribué aux pharmaciens et médecins

Il se pourrait cependant que l'horizon soit plus proche que prévu. Selon Le Journal du Dimanche qui cite plusieurs sources au sein de l'exécutif, "la décision est sur le point d'être prise". Élément, de communication certes, mais révélateur : Emmanuel Macron devrait, toujours selon Le Journal du Dimanche, prendre la parole mercredi 27 janvier lors d'une allocution télévisée pour annoncer cette décision aux Français.

Ce troisième confinement pourrait donc entrer en application dès la fin de la semaine et pour "au moins trois semaines", précise le journal. Selon nos informations, l'Élysée indique qu'"à ce stade le président de la République n'a pas prévu de prendre la parole la semaine prochaine".

Maintenir les écoles ouvertes ?

Sur le plan sanitaire, mais aussi politique, la situation semble instable et pourrait évoluer dans les jours à venir. L'idée d'un reconfinement préventif, afin d'enrayer la propagation des variants sur le territoire français, avait été exclue des options envisagées, selon nos informations.

En cas de reconfinement, l'éternelle question de l'ouverture des écoles serait posée. Comme lors du deuxième confinement, Jean-Michel Blanquer pousse pour "maintenir la continuité de l'enseignement". Cela "reste un marqueur primordial pour le Président, autant pour ne pas creuser les inégalités sociales que pour ne pas empêcher les parents de travailler", précise-t-il au Journal du Dimanche.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Gouvernement Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants