1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Les infos de 12h30 - Baccalauréat : la stratégie de l'exécutif pour maintenir les cours en juin mise à mal

Les infos de 12h30 - Baccalauréat : la stratégie de l'exécutif pour maintenir les cours en juin mise à mal

Les élèves de seconde qui n'ont pas d'épreuves à passer finissent pour la plupart leur année cette semaine. Des vacances qui semblent arriver très tôt, malgré les efforts de l'Éducation nationale.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, le 22 avril 2021
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, le 22 avril 2021
Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
RTL Midi du 10 juin 2021
24:38
RTL Midi du 10 juin 2021
24:38
Marie Guerrier
Marie Guerrier
Animateur

L'année scolaire est-elle trop courte ? La question se pose cette année encore alors que Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, avait expliqué que sa réforme du BAC, avec un nombre réduit d'épreuves écrites, allait permettre de reconquérir le mois de juin. Mais finalement, peu de choses ont changé.

Pour l'instant c'est plutôt la reconquête d'un demi-mois de juin. Avec l'ancien Bac, tout le mois de juin était pris par les examens. Avant les 7 ou 8 épreuves écrites, il y avait des oraux, pour les multiples options, ce qui mobilisait des profs et des salles. Alors, dans certains lycées, les élèves n'avaient plus de cours dès la fin mai. Désormais, les options sont évaluées en contrôle continu. Les lycées ferment au plus tard la veille ou l'avant-veille de l'épreuve de philo, donc autour du 15 juin.

Faire revenir les élèves de 2nde à partir du lundi 21 juin, c'était l'idée du ministère, mais peu de lycées vont le faire. D'abord, ils ne sont pas sûrs d'avoir les profs pour assurer les cours, car beaucoup seront mobilisés dans les jurys du grand oral jusqu'au 2 juillet. Et puis, les conseils de classes de seconde sont passés, date butoir au 10 juin parce qu'ensuite il faut s'occuper des dossiers de redoublement, de réinscription… Et une fois les conseils de classes passés, les élèves ont tendance à déserter. Alors pourquoi s'évertuer à essayer de maintenir des cours ?

Il faudrait revoir le calendrier administratif, afin de le rendre compatible avec la volonté ministérielle de reconquête du mois de juin, conclut le SNPDEN le syndicat majoritaire des chefs d'établissement.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Justice - Bruno Garcia, l'ex-compagnon de Julie Douib, abattue par deux coups de feu en 2019, est jugé ce jeudi. Les parents de la victime sont présents au tribunal.

Assurances L'assureur Axa va dédommager 15.000 établissements qui étaient sous contrat en 2020 et qui ont dû fermer à cause de la crise sanitaire. Une enveloppe de 300 millions d'euros a été annoncée.

Coronavirus - Le Premier ministre, Jean Castex, s'est placé à l'isolement pour sept jours après que son épouse a été testée positif à la Covid-19. Matignon a toutefois affirmé qu'il avait été testé négatif.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/