2 min de lecture Travail

À l'école ou au travail, peut-on vous interdire le "no bra" ?

ÉCLAIRAGE - Un sondage Ifop contesté assure que deux Français sur trois voudraient interdire le "no bra" à l'école. Mais peut-on vraiment obliger des femmes à porter un soutien-gorge ?

Une femme (illustration)
Une femme (illustration) Crédit : TIMOTHY A. CLARY / AFP
Coline Daclin Journaliste

Selon un sondage Ifop très contesté sur les réseaux sociaux, deux Français sur trois seraient contre la pratique du "no bra" à l'école. Le fait de ne pas porter de soutien-gorge serait jugé inapproprié par ces sondés, qui se prononcent selon l'IFOP pour une interdiction du port des "hauts sans soutien-gorge au travers duquel la pointe des tétons est visible".

Alors que Jean-Michel Blanquer a réclamé des élèves le port d'une "tenue républicaine", la question de ce qu'est une tenue "appropriée" se pose tout particulièrement. D'autant que les standards sont souvent bien différents pour les femmes et pour les hommes.

Le sondage de l'Ifop, publié mardi 29 septembre en partenariat avec le magazine Marianne, est ainsi jugé sexiste par de nombreuses personnalités féministes et internautes. Plusieurs arguments sont avancés, et notamment le fait que l'institut de sondage ne se soit penché que sur la tenue des filles.

Alors, le fait de ne pas porter de soutien-gorge pourrait-il vraiment être considéré comme "inapproprié" et donc être interdit à l'école ? Et au travail, pourrait-on vous obliger à porter un soutien-gorge ?

Une "zone grise"

À lire aussi
Le burn-out, le nouveau mal du du siècle, fait des ravages chez de nombreux salariés travail
Burn-out : Michel Cymes rappelle comment détecter les premiers symptômes

Dans les deux cas, on se trouve dans une "zone grise", indique à RTL.fr Caroline André-Hesse, avocate spécialiste du droit du travail au sein du cabinet d'affaires AyacheSalama. En effet, tout dépend de la manière dont on définit ce qu'est une tenue "appropriée". 

À l'école, les règlements intérieurs ne sont souvent pas très spécifiques sur ce qu'ils considèrent être une tenue appropriée ou pas à l'environnement de travail. "Plus on est spécifique, moins on a de possibilité de jouer sur le caractère approprié ou non de la tenue", explique l'avocate. Concrètement, on ne risque donc pas de voir apparaître une obligation du soutien-gorge dans les règlements, mais la question est laissée à l'appréciation du personnel de l'établissement. Ce qui ouvre potentiellement la voie à des interprétations sexistes.

Au travail, la règle est encore différente, puisqu'elle dépend du droit du travail et de l'entreprise. Selon Caroline André-Hesse, le fait de ne pas porter de soutien-gorge pourrait être interdit dans une seule hypothèse : "si le non-port du soutien-gorge est de nature à mettre en danger la santé ou la sécurité de la personne". Des situations en pratique très rares.

Et s'il y a des plaintes ?

Si une employée est en contact avec la clientèle, elle représente par ailleurs l'image de l'entreprise. Rien ne lui empêche spécifiquement de pratiquer le "no bra". Selon l'avocate, la seule chose qui justifie que l'entreprise considère que cela est "inapproprié" et "s'il y a des plaintes répétées de la clientèle". Avant de vous faire une remarque sur votre tenue, votre patron doit en effet être en mesure de démontrer objectivement que celle-ci pose un problème. 

Dans tous les cas, qu'on soit à l'école ou au travail, des recours sont toujours possibles si on vous empêche de vous habiller comme vous le souhaitez. On peut aller jusqu'en justice, ou plus simplement signaler un problème à la hiérarchie ou engager un dialogue. Au collège et au lycée, de nombreuses élèves ont également choisi de signaler les jugements sexistes sur leur tenue avec les hashtags #14septembre ou #balancetonbahut. "L'obligation d'avoir une tenue appropriée s'applique aux hommes comme aux femmes", rappelle également Caroline André-Hesse. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Travail Droits des femmes École
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants