1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. INVITÉE RTL - "Rodéo" : la réalisatrice Lola Quivoron appelle Gérald Darmanin à venir voir son film pour "appréhender ce milieu"
2 min de lecture

INVITÉE RTL - "Rodéo" : la réalisatrice Lola Quivoron appelle Gérald Darmanin à venir voir son film pour "appréhender ce milieu"

Pour son premier long métrage, la cinéaste s'est intéressée au monde du "cross bitume". Sur RTL, elle exhorte à ne pas faire l'amalgame entre les rodéos urbains et cette pratique.

Lola Quivoron a réalisé "Rodéo", son premier long métrage.
Lola Quivoron a réalisé "Rodéo", son premier long métrage.
Crédit : RTL
"Rodéo" : la réalisatrice Lola Quovoron est l'invitée de RTL
00:11:08
"Rodéo" : Lola Quivoron appelle Gérald Darmanin à venir voir son film
00:11:08
micro generique
Benoît Leroy

Un film choc et haletant. Ce mercredi 7 septembre sort dans les salles obscures le film Rodéo, de Lola Quivoron. Alors que l'été a été marqué par plusieurs rodéos dramatiques, sur RTL, la réalisatrice appelle à ne pas confondre cette pratique, illégale, avec celle faite en campagne. "C'est une vraie contre-culture", assure-t-elle. Et de poursuivre, en appelant toutes les personnalités politiques "et Gérald Darmanin" à venir au cinéma pour "commencer à appréhender ce milieu"

En effet, au-delà du titre, le film de Lola Quivoron est surtout une véritable "chevauchée mécanique" et une histoire "d'émotion". Alors que la pratique urbaine a défrayé la chronique, ces dernières semaines, la jeune femme explique s'être intéressé aux rodéos bien avant. "En 2015, ce n'était pas aussi décrié. C'était une pratique que l'on ne connaissait pas", rappelle-t-elle au micro de RTL. Elle estime qu'elle n'est, depuis, pas beaucoup plus connue par le grand public et souvent réduite à des idées préconçues.

Elle appelle aussi à ne pas confondre cette pratique aussi appelée "cross-bitume" avec la variante urbaine. "Je ne peux que condamner", assure-t-elle, au sujet des images choquantes qui ont parfois pu être diffusées. Pour autant, Lola Quivoron demande à ce que qu'un "volet de prévention" soit mis en place, en concertation avec les jeunes. "Le tout répressif n'est jamais le plus efficace", considère la cinéaste primée au dernier Festival de Cannes.

Bien que son titre soit explicite, la réalisatrice qui signe son premier long métrage ne veut pas que son film, soit réduit aux rodéos. "C'est l'histoire d'une femme. Une femme qui s'impose dans un monde qui ne serait, a priori, pas le sien", explique-t-elle au micro de RTL.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.