1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. INVITÉE RTL - Pièces jaunes, harcèlement, retraites... Ce qu'il faut retenir de l'interview de Brigitte Macron
3 min de lecture

INVITÉE RTL - Pièces jaunes, harcèlement, retraites... Ce qu'il faut retenir de l'interview de Brigitte Macron

Ce mercredi 25 janvier, Brigitte Macron était l'invitée de RTL. Au-delà de l'opération Pièces Jaunes, la Première dame est revenue sur l'ensemble des sujets qui font la Une de l'actualité, des retraites au harcèlement scolaire.

Brigitte Macron
Brigitte Macron
Crédit : Thomas PADILLA / AGENCE 1827 / RTL
micro generique
Benoît Leroy

Ce mercredi 25 janvier, Brigitte Macron était l'invitée de RTL. L'occasion pour la Première dame de revenir sur l'opération Pièces jaunes qui se déroule dans l'ensemble du pays jusqu'au 4 février 2023, mais également d'évoquer les sujets brûlants du moment : l'inflation, l'angoisse des Français, la réforme des retraites ou encore le harcèlement scolaire

En 2023, c'est le grand retour des petites tirelires en carton pour les Pièces jaunes. "C'était très important, elles étaient réclamées par la plupart des personnes", a assuré Brigitte Macron sur RTL. Et celle-ci de qualifier la collecte nationale de "superpouvoir". "Cela montre que les enfants, aussi, collectent", a-t-elle salué. 

Pour rappel, l'opération finance chaque année des projets partout en France pour améliorer la vie des enfants, des ados et des jeunes adultes hospitalisés. Plus récemment, ces dons ont permis de faciliter les poursuites de scolarité. Les patients "veulent une vie comme les autres", a rappelé Brigitte Macron.

Les Français "toujours généreux"

Cette campagne 2023 sera-t-elle heurtée par l'inflation ? Selon la Première dame, "pour l'instant" aucune baisse des dons n'a été remarquée. Les Français "continuent de donner, ils ont toujours été généreux", a-t-elle assuré. "Je sais que c'est difficile pour eux, que les courses posent un problème. Il n'y a pas de petits dons", a martelé Brigitte Macron.

Sur RTL, l'épouse du président de la République assure que nombreux Français n'hésitent pas l'"interpeller" sur les problèmes de pouvoir d'achat. "Ceux qui ont un travail, ils me disent : 'On ne peut pas travailler davantage, comment on fait pour les frais incompressibles'. Souvent, ils commencent le mois avec 1.000-1.200 euros de frais incompressibles. Comment faites-vous ?", interpelle Brigitte Macron. Et celle-ci de citer, également, la problématique de la dépendance des personnes âgées

"On sent leur angoisse", a-t-elle confirmé. Une angoisse qu'elle perçoit davantage depuis son arrivée à l'Élysée en 2017. Elle a assuré, en parallèle, faire remonter l'ensemble des doléances qu'elle reçoit. "Si vous ne voulez pas que je le dise à mon mari, ne me le dites pas", s'est-elle amusée.

Un sourire que la Première dame a pu conserver quelques minutes après son interview, face à Philippe Caverivière et son "Oeil" acéré sur l'actualité quotidienne. Ce dernier n'a pas hésité à tacler les prédécesseurs d'Emmanuel Macron après une sortie de la Première dame dans un interview accordé à un grand quotidien national.

"Assurer aux jeunes qu'ils auront une retraite"

Sur la réforme des retraites, impulsée par le gouvernement, Brigitte Macron préfère évacuer la question "des modalités". Elle explique cependant qu'elle veut que le pays puisse "assurer aux jeunes qu'ils auront une retraite". Par ailleurs, elle a dit "respecter" le "ressenti" des professeurs contre la réforme. Et la Première dame de saluer des manifestations qui, jusqu'ici, ont eu lieu dans le calme.

Dernier grand thème abordé par Brigitte Macron, le harcèlement scolaire. "Ce sont des drames absolus", a-t-elle jugé, en référence notamment au suicide de Lucas, âgé de 13 ans, et victime d'homophobie. "Je pense, maintenant, qu'il faut mettre l'accent sur la prévention", a-t-elle exhorté. "Il faut qu'enfin, les plateformes [de réseaux sociaux, ndlr] fassent ce qu'elles disent qu'elles vont faire", s'est-elle emportée. Elles "ne le font pas", a estimé Brigitte Macron.

Alors qu'Emmanuel Macron a été réelu pour un second - et dernier mandat - son épouse assure qu'elle ne se "projette" pas dans l'après-Élysée. "Avec lui, la vie m'a toujours réservé beaucoup de surprises. Je ne sais pas à quoi m'attendre. J'aimerais tellement que la France se sente bien, qu'elle aille bien et qu'elle soit à la hauteur de ce qu'elle est. On a tellement de choses", a-t-elle conclu.

L'opération Pièces jaunes se tient jusqu'au 4 février 2023 sur le territoire français. Vous avez jusqu'à cette date pour rapporter dans un bureau de poste la ou les tirelires en carton. Vous pouvez également faire un don de 5 euros par SMS en envoyant "DON" au 92 111 ou en vous rendant sur le site piecesjaunes.fr.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.