1 min de lecture Social

Grève du 5 décembre : Pénicaud encourage les employeurs à recourir au télétravail

Avant la mobilisation du 5 décembre, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a appelé les employeurs à se montrer compréhensifs envers les salariés qui auraient des difficultés à se rendre au travail.

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, à l'Assemblée nationale
La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, à l'Assemblée nationale Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Charles Deluermoz et AFP

"Je dis aux chefs d'entreprise d'être compréhensifs avec leurs salariés. Aujourd'hui il y a des formes de travail à distance. Il ne faut pas, ce jour-là, demander aux gens de faire l'impossible".

Invitée du "Grand rendez-vous" Europe 1/CNews/Les Echos, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a appelé les employeurs à se montrer indulgents envers leurs salariés qui ne pourraient pas se rendre sur leur lieu de travail à cause de la grève des transports, le 5 décembre prochain.

"Il ne faut pas demander aux gens de faire des acrobaties pour faire des heures de transport", a-t-elle ajouté. "Depuis les ordonnances travail, le télétravail est un droit", et "il suffit d'un simple échange d'e-mails entre le salarié et l'employeur" pour le mettre en place, a souligné Mme Pénicaud, pour qui "il y a beaucoup de métiers qui s'y prêtent".

Créer un "service minimum garanti" ?

Interrogée sur l'idée, avancée dans le Journal du Dimanche par le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau, d'une proposition de loi pour créer un "service minimum garanti" dans les transports, la ministre a souligné qu'on ne pouvait pas "inventer des règles pour le 5 décembre".

À lire aussi
Des TGV à quai (illustration). transports
SNCF : 5 millions de billets de TGV à moins de 35 euros en vente dès jeudi

"Il y a des règles sur le service minimum. Qu'on les applique, pas plus, pas moins", a commenté Mme Pénicaud. En vertu d'une loi instaurée en 2007 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, le personnel gréviste doit informer sa direction 48 heures à l'avance. "C'est un progrès, mais cela n'a rien d'un service minimum garanti", a jugé à ce propos M. Retailleau.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Grève Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants