1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Fêtes de fin d'année : pourquoi célèbre-t-on Noël dès le 24 décembre ?
2 min de lecture

Fêtes de fin d'année : pourquoi célèbre-t-on Noël dès le 24 décembre ?

ÉCLAIRAGE - À Noël, on réveillonne dès le 24 décembre. Pourtant, officiellement, la fête est fixée au 25 décembre.

Le 24 décembre 2019, le Pape François porte une statue représentant l'enfant Jésus pour la place dans la crèche lors de la messe de minuit
Le 24 décembre 2019, le Pape François porte une statue représentant l'enfant Jésus pour la place dans la crèche lors de la messe de minuit
Crédit : Alberto PIZZOLI / AFP
signature paul turban
Paul Turban
Journaliste

Noël, c'est le 25 décembre. Sur ce point, tout le monde est d'accord, si ce n'est peut-être les fidèles orthodoxes, puisqu'ils célèbrent Noël le 6 janvier. Toutefois, le repas de Noël par excellence est le réveillon du 24 décembre, même si de nombreuses familles festoient aussi le 25 décembre au déjeuner et au diner. 

Comme la fête de Noël, cela a une explication liturgique. Particularité de l'Église catholique, il y a trois messes différentes célébrées le jour de Noël, qui fête la naissance de Jésus : la messe de la nuit (souvent appelée messe de Minuit), la messe de l'Aurore et la messe du jour de Noël, comme le rapporte le ministère de la Culture, avec chacune ses textes propres. Une quatrième s'ajoute : la messe de la veille ou messe de vigile, que l'on retrouve pour toutes les grandes fêtes, comme Pâques, la Pentecôte, l'Assomption, la Saint-Jean-Baptiste ou encore la Saint-Pierre-et-Saint-Paul, appelées "solennités" dans la liturgie. 

Ainsi, les familles ont pris l'habitude de se retrouver le 24 décembre au soir pour attendre ensemble la messe de la nuit. Elles réveillonnaient, un terme dont l'étymologie est assez incertaine, mais qui montre bien l'utilité de ce repas qui permet de se maintenir en éveil jusqu'à l'heure de la cérémonie religieuse de la nuit. Avec la laïcisation de la fête, le repas du Réveillon a pris de l'ampleur, au point de devenir le principal rassemblement. 

À noter : les trois principales solennités que sont Pâques (résurrection présumée de Jésus), Noël (naissance de Jésus) et Pentecôte (descente présumée de l'Esprit saint sur les Apôtres) sont suivies d'octaves, ce qui signifie que la liturgie célèbre durant 8 jours la même fête pour en percer plus profondément le "mystère". Les lundis de Pâques et de Pentecôte, fériés en France, et la Saint-Étienne, le 26 décembre, fériée en Alsace-Moselle, en sont un reliquat dans le calendrier

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/