1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Covid-19 : le chiffre des vaccinations en Ehpad "surestimé" selon Santé publique France
1 min de lecture

Covid-19 : le chiffre des vaccinations en Ehpad "surestimé" selon Santé publique France

Santé Publique France a reconnu que les chiffres liés à la vaccination contre le Covid-19 dans les Ehpad étaient surestimés et pointe du doigt un problème de "qualité des données".

Des personnes âgées dans un Ehpad, en France
Des personnes âgées dans un Ehpad, en France
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Quentin Marchal & AFP

Le nombre de personnes vaccinées dans les Ehpad aurait été vu à la hausse. Comme l'indique Santé publique France, ce vendredi 30 avril, le taux de couverture vaccinale contre la Covid-19 des résidents de ces établissements n'est plus publié depuis plusieurs jours, car il était "surestimé" et des travaux sont en cours pour le recalculer.

Les dernières données communiquées faisaient état de 99% des résidents d'Ehpad et d'unités de soins de longue durée (USLD), un chiffre toujours mis en avant par le ministère de la Santé dans sa communication, et encore vendredi par Emmanuel Macron, dans un tweet.

"On suspecte fortement que les données étaient surestimées, ce qui nous a conduit à suspendre cette publication", a expliqué Sophie Vaux, épidémiologiste à Santé publique France, lors du point presse hebdomadaire de l'agence.

Les non-résidents également comptabilisés

La raison de ce "problème de qualité des données" réside dans le fait que dans la base Vaccin Covid, où sont entrées les données de toutes les personnes vaccinées en France, les résidents des Ehpad "ne sont pas identifiés en tant que tels". 

À lire aussi

Santé publique France incluait donc toutes les personnes de plus de 65 ans vaccinées dans ces établissements, y compris les non-résidents, dans le calcul de la couverture vaccinale des résidents d'Ehpad.

"Ces surestimations sont très certainement liées à la vaccination en Ehpad ou USLD de personnes de plus de 65 ans ne résidant pas dans ces structures, notamment pour éviter de perdre des doses", explique l'agence dans son point épidémiologique hebdomadaire. "Des analyses sont en cours afin d'étudier les alternatives permettant de produire de nouvelles estimations dans cette population", ajoute-t-elle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/