2 min de lecture Vaccin

Coronavirus : quelles solutions pour AstraZeneca, le vaccin mal-aimé ?

Peut-on faire sans le vaccin d'AstraZeneca alors que les infirmiers, médecins et pharmaciens n'arrivent pas à écouler leurs doses ?

micro generique 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Coronavirus : quelles solutions pour AstraZeneca, le vaccin mal-aimé ? Crédit Image : ARMEND NIMANI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sophie Aurenche édité par William Vuillez

AstraZeneca ne présente pas de risque. Vous avez peut-être entendu le plaidoyer de Jean Castex mardi soir à la télévision, le gouvernement cherche à restaurer la confiance avec son vaccin qui reste le mal-aimé de cette campagne. Les injections ne décollent pas, mais peut-on se passer de ce sérum pour atteindre les 30 millions d’injections en juin ?

Les derniers chiffres ne sont clairement pas bons pour AstraZeneca, le nombre d’injections a été divisé par quatre en deux mois. AstraZeneca représente 16% des doses administrées au total contre 75% pour Pfizer/BioNTech. Ça veut dire que les doses d'AstraZeneca arrivent, mais elles ne sont pas injectées. 56% de taux d’utilisation pour ce vaccin, contre plus de 90% pour Pfizer. Imaginez, les médecins ont encore 700.000 doses en stock, c’est la moitié de ce qu’ils ont reçues. 

300.000 doses non-utilisées dans les pharmacies, 500.000 chez les infirmiers. Au total 1,5 million de doses non-utilisées en ville et plus de 700.000 dans les centres de vaccination, plus les dernières livraisons, ce sont près de 3 millions de doses qui ne trouvent pas preneur.

Quelles solutions ?

Pour résoudre le problème, le ministère compte sur la proximité, la confiance transmise par les pharmaciens mais quand vous les interrogez, ils n’arrivent plus à convaincre leurs patients et beaucoup ne commandent plus de doses. C’est encore pire chez les médecins, beaucoup arrêtent, ils ont même du mal à faire revenir leurs patients pour une seconde dose.
Mardi, Jean Castex a essayé de sauver le soldat AstraZeneca en déclarant sur France 2 : "Allez-y, faites-vous vacciner". 

À lire aussi
Coronavirus France
Les infos de 6h - Coronavirus : le ras-le-bol des fêtards aux Invalides

Et si la vaccination était autorisée pour les moins de 55 ans ? Ce n’est pas sûr du tout que la Haute Autorité de santé prenne cette décision, les signaux vont plutôt dans l’autre sens. En admettant que le feu passe au vert pour les plus jeunes, il n’y aurait sans doute pas un raz-de-marée pour prendre rendez-vous.

Peut-on se passer d'AstraZeneca ?

La question maintenant est : peut-on se passer de ce vaccin mal-aimé ? Les objectifs, les projections du gouvernement reposent sur la vaccination avec tous les sérum, donc si AstraZeneca est moins utilisé, il faudra le remplacer par d’autres vaccins pour arriver à ces fameux 30 millions au mois de juin. Donc avoir plus de vaccins Pfizer ou Moderna, ce n’est pas si simple, la production est à flux tendu. 

Tout cela sur fond de bras de fer judiciaire entre l’Union européenne et les laboratoires. L'Europe réclame les 90 millions de doses non livrées, sous peine d’astreinte financière, on a connu mieux pour restaurer la confiance.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Coronavirus Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants