2 min de lecture Vaccin

Coronavirus : pourra-t-on vacciner tous les adultes d'ici l'été ?

ÉCLAIRAGE - Le 31 mars dernier, Emmanuel Macron a promis que tous les adultes pourront être vaccinés "d'ici la fin de l'été." Les livraisons de doses ont pris du retard et la défiance vis-à-vis de certains vaccins grandit. Alors est-ce un objectif tenable ?

Un flacon du vaccin Pfizer/BioNTech. (Illustration)
Un flacon du vaccin Pfizer/BioNTech. (Illustration) Crédit : INA FASSBENDER / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

La France vient de passer le cap des 12 millions de primo-vaccinés, qui ont dont reçu leur première dose de vaccin. Par ailleurs, ils sont 4,5 millions de personnes à avoir reçu les deux doses, soit un peu plus de 6% de la population. Emmanuel Macron a promis lors de son allocution télévisée du 31 mars, que "d'ici à la fin de l'été, tous les Français de plus de 18 ans qui le souhaitent pourront être vaccinés". Mais les retards de livraisons de doses s'accumulent. Alors cet objectif est-il tenable et comment la France s'approvisionne-t-elle ? 

Pour vacciner l'ensemble de la population adulte, soit 52 millions de personnes, d'ici à août 2021, il faudrait injecter 580.752 doses chaque jour, explique CovidTracker. Au rythme actuel, cet objectif serait atteint le 29 janvier 2022. Sur VaccinTracker, le taux de 60% a été choisi comme seuil d'immunité collective. Cependant, on ne peut pas aujourd'hui connaître ce taux précisément.

Depuis le mois d'avril 2020, la France est mobilisée pour s'approvisionner en vaccins. Elle a sécurisé avec l'Union européenne des centaines de millions de doses au cours de l'été 2020. 

Où en est-on dans l'autorisation des vaccins ?

À ce jour, en plus des doses commandées, le gouvernement table sur un minimum de 250 millions de doses produites en France d'ici la fin de l'année 2021. Toutes ne seront néanmoins pas destinées à la vaccination de la seule population du pays. 
En France, quatre vaccins sont autorisés à ce jour : Pfizer BioNTechModernaJanssen Johnson & Johnson et AstraZeneca, ce dernier avec des restrictions. Le vaccin russe Spoutnik V est en cours d'autorisation mais n'a pas été précommandé par l'Union européenne. Et trois vaccins n'ont pas encore été soumis aux autorités sanitaires. Il s'agit du vaccin allemand CureVac, américain Novavax et le franco-britannique Sanofi/Pasteur-GSK. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Épidémie Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants