1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Vaccin : "J'ai fait une précommande de 500.000 doses de Spoutnik V", annonce Renaud Muselier
2 min de lecture

Vaccin : "J'ai fait une précommande de 500.000 doses de Spoutnik V", annonce Renaud Muselier

INVITE RTL - Le Président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur a annoncé avoir pris contact avec l'ambassade de Russie mais attendre les autorisations européennes.

Renaud Muselier
Renaud Muselier
Crédit : RTL
Renaud Muselier est l'invité d'Alba Ventura
12:49
Renaud Muselier était l'invité de RTL du 14 avril 2021
12:48
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

"On a jamais assez de doses", regrette Renaud Muselier le président de la région PACA sur l’antenne de RTL. Face à l’impossibilité pour sa région de participer aux appels d’offres européens, Renaud Muselier s’est tourné vers la Russie. "J’ai vu l’ambassadeur de Russie et le land allemand de la Bavière qui est le plus puissant d’Allemagne [et qui a commandé le Spoutnik V russe, ndlr] et j’ai fait une précommande de 500.000 doses pour le Spountnik dans l’attente des autorisations des autorités sanitaires européennes. Comme les Allemands, comme l’a dit Mme Merkel, comme le fait le land allemand qui en a commandé 2.5 millions, je le fais aussi à mon niveau", a justifié Renaud Muselier. 

Renaud Muselier se fait l'avocat de la proactivité et mise sur la stratégie du premier arrivé-primer servi. "C’est une précommande de façon à venir additionner ces vaccins dans le cadre de la campagne européenne et de la campagne de vaccination nationale dans ma région. (...) Si vous ne les précommandez pas vous ne risquez pas d’en avoir !, lance-t-il. Il faut les autorisations européennes et donc j’attends ces autorisations. Mais si je m’inscris sur la liste alors je serai un des premiers à recevoir les vaccins disponibles."

Je suis médecin. Je suis un ancien urgentiste. Je sais m'organiser

Renaud Muselier

Renaud Muselier a expliqué que ce n'était pas la première fois qu'il s'aventurait loin de ses compétences régionales traditionnelles pour venir en aide à sa population. "Je fournis bien les vaccinodromes, les vaccinobus, les gymnases, le personnel, les soignants... Je suis allé chercher 13 millions de masques à l'étranger et ce n'était pas de ma compétence d'aller signer des commandes, idem pour les tests salivaires demandés en octobre et ils sont arrivés en mars ! Je suis médecin. Je suis un ancien urgentiste. Je sais m'organiser, plaide-t-il. Je ne suis pas contre le gouvernement, je suis pour la vaccination ! Je veux rouvrir mes bars, mes restaurants et mes festivals."

Le président de la région a annoncé avoir prévenu le ministère des Affaires étrangères de son initiative avec les Russes. "Bien entendu ça pose un problème potentiel, mais enfin si on avait les vaccins français... On est le seul membre du Conseil de Sécurité [de l'ONU] à ne pas avoir de vaccins quand même ! Ce qui compte pour moi c'est vacciner, vacciner, vacciner !"

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/