1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : quels sont les effets secondaires provoqués par les vaccins Moderna et Pfizer ?
2 min de lecture

Coronavirus : quels sont les effets secondaires provoqués par les vaccins Moderna et Pfizer ?

Les vaccins Moderna et Pfizer peuvent parfois entraîner des gonflements des ganglions lymphatiques : si ces effets secondaires persistent, il est recommandé de faire une évaluation médicale.

Un vaccin administré contre le coronavirus (illustration).
Un vaccin administré contre le coronavirus (illustration).
Crédit : YOSHIKAZU TSUNO / POOL / AFP
Florise Vaubien & AFP

La campagne de vaccination, un sujet au coeur des enjeux sanitaires pour cette année. En France, l'exécutif mise tout sur les vaccins pour en finir avec la pandémie de coronavirus, espérant administrer le sérum anti-Covid à 30 millions de Français d'ici cet été. Dans cette course contre la montre, les études s'enchaînent sur l'efficacité des vaccins mais aussi sur leurs éventuels effets secondaires

Concernant le vaccin Moderna, les effets les plus courants sont la fatigue, la fièvre, des maux de tête, la douleur à l'injection ou encore des douleurs musculaires et articulaires, d'après l'Agence européenne du médicament (AEM). L'administration du sérum Pfizer/BioNTech entraînerait surtout des syndromes pseudo-grippaux (fièvre, fatigue, maux de tête), explique-t-on sur le site de l'institution

Mais d'après plusieurs radiologues américains, ces vaccins provoqueraient d'autres symptômes. Chez certaines patientes, ils ont constaté une augmentation des gonflements des ganglions lymphatiques situés sous les aisselles, visibles sur les mammographies, relève Ouest France

Des effets secondaires bénins

Cette réaction "normale" disparaît généralement "avec le temps", assurent les équipes de l'hôpital général du Massachusetts dans un communiqué. Mais pas d'inquiétude pour les patientes qui passeraient une mammographie quelques jours après leur vaccination. Les médecins se veulent rassurants et expliquent que ces gonflements ne doivent pas "être confondus avec une tumeur cancéreuse à la lecture des résultats".

À lire aussi

"Si leur inquiétude est un gonflement ou une sensibilité après le vaccin, nous leur suggérons d'attendre quatre à six semaines, d'en parler à leur médecin, et si cela persiste, nous les invitons à en faire une évaluation", a détaillé à CNN Connie Lehman, cheffe du service mammographies de l’hôpital général du Massachusetts. 

De plus, cet effet secondaire n'a rien de surprenant pour les scientifiques. Selon les données de l'étude clinique de Moderna, 11,6% des sujets ont constaté ce type de gonflements après la première dose, et 16% après la seconde. À noter que ces chiffres pourraient se révéler plus élevés puisque les résultats de cette étude ne portent que sur les cas déclarés par les patients ou les médecins, et non pas sur ceux détectés lors d'une mammographie, rappelle le New York Times.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/