1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : "Nous sommes en guerre", dit le président de Samu-Urgences France
1 min de lecture

Coronavirus : "Nous sommes en guerre", dit le président de Samu-Urgences France

INVITÉ RTL - François Braun, chef du service des urgences du centre hospitalier de Metz, et président de Samu-Urgences de France, décrit l'état des services d'urgence et parle du combat des professionnels de santé contre le coronavirus.

Une femme portant un masque à Paris pour se protéger de l'épidémie de coronavirus, le 13 mars 2020
Une femme portant un masque à Paris pour se protéger de l'épidémie de coronavirus, le 13 mars 2020
Crédit : ABDULMONAM EASSA / AFP
Coronavirus : en combien de temps peut-on en guérir ?
14:14
Coronavirus : en combien de temps peut-on en guérir ?
14:14
Yves Calvi - édité par Capucine Trollion

Comment faire face au tsunami annoncé du coronavirus ? François Braun, chef du service des urgences du centre hospitalier de Metz et président de Samu-Urgences de France, décrit l'état des services d'urgence, notamment dans le Grand Est qui est l'un des foyers de l'épidémie.

"Je crois qu'il faut être très clair : aujourd'hui, nous sommes en guerre contre ce virus et contre sa progression, donc l'ensemble des professionnels de santé sont mobilisés pour limiter au maximum ce virus, mais nous n'y arriverons pas seuls, il faut absolument que la population nous aide à gagner cette guerre", démarre François Braun, au lendemain du premier tour des municipales et quelques jours après la fermeture des lieux non indispensables à la vie du pays.

"Les professionnels de santé se sont regroupés autour des établissements, des hôpitaux, et c'est assez remarquable. Que ce soit dans les hôpitaux publics, privés, les professionnels libéraux qui tous viennent nous aider et dans le Grand Est (...) tout est concentré pour faire face à ce Covid-19", poursuit François Braun. "Malgré tout, s'il n'y a pas une prise de conscience de nos concitoyens pour limiter cette progression, nous risquons d'avoir notre première ligne de défense complètement débordée", s'inquiète-t-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/