3 min de lecture Épidémie

Coronavirus : le secteur de l'événementiel va-t-il devoir se réinventer ?

Frappé de plein fouet par la crise du coronavirus, le secteur de l'événementiel pourrait être condamné à revoir son organisation.

Eco_245x300 L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Coronavirus : le secteur de l'événementiel va-t-il devoir se réinventer ? Crédit Image : Sebastien SALOM-GOMIS / AFP | Crédit Média : Martial You | Durée : | Date : La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Ryad Ouslimani

On énumère régulièrement les secteurs les plus touchés par le confinement. Celui de l'événementiel (les concerts, les festivals, les salons...) annonce avoir perdu 15 milliards en France en 6 semaines ! C'est un quart du chiffre d'affaires annuel du secteur en quelques semaines, avec 4.500 événements qui ont été annulés, 3.000 qui ont été reportés.

Le report, c'est souvent un cache-misère pour éviter aux organisateurs de rembourser les clients qui avaient réservé des places pour un festival ou un congrès. Car on connaît évidemment les grands noms de l'événementiel : GLEvents, Hopscotch, ViParis, Vivendi... Mais 90% des entreprises qui travaillent dans ce secteur du spectacle vivant ou des salons sont des PME qui n'ont pas la trésorerie pour rembourser rubis sur l'ongle les annulations.

Car on voit mal comment on pourrait faire entrer 3.000 événements dans un calendrier qui est déjà saturé de salons et de congrès d'une année sur l'autre.

Le numérique pour sauver les meubles

Les organisateurs essaient alors de sauver les meubles avec le numérique. On le voit aujourd'hui avec le Printemps de Bourges qui est annulé mais qui lance un "Printemps Virtuel" pendant 5 jours... Les organisateurs invitent les artistes qui étaient programmés (Alain Souchon, Catherine Ringer, Tryo...) à créer des petits films exclusifs pour le festival.

À lire aussi
Un médecin tient un test de positivité à la Covid-19 (illustration) test
Coronavirus : dépistages massifs à Saint-Étienne et au Havre

Même chose avec Virtual Laval en Mayenne ou avec les sélections du Comité Miss France qui vont se faire sur Internet. Mais à chaque fois, on le voit bien, le virtuel a surtout pour objectif de sauver la marque et l'événement temporairement.

Depuis le début, l'événementiel qui emploie près de 15.000 personnes à l'année selon l'INSEE est sur une chute d'activité de 80 à 90%. Les traiteurs ne gagnent rien sur un festival ou un salon en version 2.0.
 
En fait, comme pour le monde de l'entreprise, la période de confinement montre tout ce que peut apporter le numérique mais aussi les limites de cette technologie. Un festival ou un congrès, ça n'existe vraiment qu'en "live", pour l'ambiance et pour les rencontres. On s'aperçoit qu'internet ne peut pas tout combler.

La nécessité de repenser le secteur

Cette crise va sans doute changer la manière d'organiser ces évènements. D'abord, ça va sans doute les régionaliser un peu plus. On a vu au début de l'épidémie que le salon du mobile à Barcelone ou les FashionWeeks de Paris et Milan étaient menacées parce qu'il n'y avait pas la clientèle asiatique essentielle pour ces secteurs. À l'époque, l'Europe n'était pas confinée.

Et bien, comme pour l'industrie où on se dit qu'on doit avoir des productions de masques ou de médicaments en Europe, on risque d'avoir aussi des événements régions par régions. Le virtuel sera sans doute une déclinaison de plus des événements physiques. Un festival On et un festival Offline. On va également réduire la taille des événements physiques en les déclinant sur plusieurs dates et plusieurs villes. Voilà à quoi réfléchit le secteur.
 
Il y a alors un risque de casse sociale importante dans ce secteur d'activité. C'est un secteur qui fonctionne beaucoup à la vacation avec un personnel en contrat court. Il y aura sûrement des faillites car ce sont beaucoup de PME, et peut-être des concentrations de gros acteurs.

Le recours au chômage partiel va sans doute éviter des catastrophes mais il faut aussi préparer le rebond, après le confinement. Car la concurrence pour Paris et la France se situe à Barcelone ou dans d'autres pays européens qui ont la capacité d'accueillir des grands événements internationaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Festivals
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants