1 min de lecture Confinement

Coronavirus : dans le Val d'Oise, la police est prête pour les contrôles

Depuis midi ce mardi 17 mars, la France est placée en confinement. Les Directeurs départementaux de la sécurité publique (DDSP) s’organisent pour mettre en place les contrôles par départements.

Un commissariat de police (Illustration).
Un commissariat de police (Illustration). Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze Journaliste RTL

Les Français sont priés de limiter très fortement leurs déplacements à compter de midi ce mardi 17 mars, comme l'a annoncé Emmanuel Macron la veille dans une série de mesures d'urgence pour limiter la propagation du virus. Christophe Castaner, a par la suite précisé que toute sortie devra justifié avec un document l'attestant sur l'honneur.

Concernant la restriction des déplacements sur l'ensemble du territoire, le ministre de l'Intérieur a expliqué que "le dispositif de contrôle reposera sur des points de contrôle" et souligné qu'il "mobilisera 100.000 policiers et gendarmes". Une infraction à ces justifications fera l'objet d'une amende de 38 euros et pourrait être portée jusqu'à 135 euros.

Dans ce contexte, RTL a pu consulter une note émise ce jour dans le Val d’Oise, où le Directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) est clair : "Nous privilégierons dans un premier temps une action de prévention et de communication avant de basculer sur ordre dans des actions de verbalisation". Le mot d’ordre est donc à la pédagogie pour le moment, et non à dresser immédiatement les contraventions de 38€.

Six à huit points de contrôles fixes par commissariat

Le directeur détaille ensuite les points de contrôles : "Chaque circonscription déterminera 6 à 8 points de contrôles fixes par commissariat". Des points à l’écart des centres commerciaux pour ne pas "perturber la population entrain de se ravitailler". Deux points importants : les policiers pourront y associer les polices municipales, et surtout, les effectifs disposeront systématiquement de gants jetables pour manipuler les attestations et les documents d’identité présentés.
Enfin les policiers du Val d’Oise pourront être déployés pour sécuriser les centres commerciaux et les établissements ouverts au public (pharmacies, hôpitaux etc.) qui sont "particulièrement sous pression en cette période". Ils veilleront également à assurer des patrouilles sur les commerces qui ne sont pas autorisés à ouvrir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Police Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants