2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : comment résister à la pression du moment ?

Dans la période actuelle, de quelle manière peut-on résister à la pression ? "On est fait pour s'entendre" se pose la question.

Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
Coronavirus : comment résister à la pression ? Crédit Image : jayk7 / GETTY | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Thibaud Chaboche

Depuis presque un an, peu de répit nous est accordé face à la pandémie de Coronavirus. Entre les annonces du Gouvernement et les restrictions constantes, la fatigue et la lassitude s'ajoutent à l'inquiétude et au stress, avec pour seul résultat, un moral au plus bas et une déprime persistante. On est fait pour s'entendre s'est demandée comment faire pour résister à cette pression actuelle et cette situation inédite. 

Vous vous en doutez, le remède miracle n'existe pas. Si le tableau de la santé psychique des Français n'est évidemment pas réjouissant dans sa globalité, chacun vit différemment cette période particulière. Et pour Anne-Victoire Rousselet, le premier pas vers un meilleur bien-être passe par "accepter du mieux possible ce stress permanent, accepter qu'il soit là et que nous devons faire avec".

Ce stress, chacun le vit tous les jours depuis l'apparition de la pandémie. Et pour lutter contre, se dire que nous sommes finalement tous dans le même bateau permet à notre esprit d'emprunter un peu plus ce chemin de l'acceptation pour aller mieux. "L'humain a besoin du lien social, et ce sentiment d'empathie est un véritable réconfort" continue la psychologue.

Une constante adaptation demandée

Depuis le premier confinement, notre vie est soumise à de nombreuses adaptations. Des adaptations qui demandent à chacun de se réinventer, et de créer, d'innover, afin d'éviter de ruminer. "Il faut accepter de ne pas savoir ce qui va se passer et se concentrer sur le moment présent", explique Hélène Fresnel, journaliste à Psychologie Magazine. Et d'ajouter, "aller marcher, se promener, passer du temps avec les enfants, aident à évacuer ces ruminations et nous montrent qu'il y a de nombreuses ressources". 

À lire aussi
société
Pyrénées : un randonneur survit après une chute de 300 mètres

Mais difficile direz-vous de penser à autre chose quand tout ce que nous entendons, faisons, regardons, est lié à la Covid-19 et à un possible reconfinement... Des nouvelles qui, chaque jour, renforcent une pression déjà pesante sur nos épaules. "Il faut essayer de limiter le temps que l'on passe au contact de l'information. On souhaite juste savoir ce qu'on va pouvoir faire la journée suivante, le reste il faut le consacrer le plus possible à des activités de détente", conseille Anne-Victoire Rousselet. 

Et il en va de même pour ceux qui peuvent encore travailler, même en étant soumis strictement à du télétravail. Là-aussi, réorganiser sa journée, en concertation avec son employeur, est une solution pour pouvoir prendre l'air et évacuer au maximum les ondes négatives qui s'emmagasinent dans notre corps et esprit. 

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

-  Hélène Fresnel, journaliste à Psychologies Magazine.
-  Anne-Victoire Rousselet, psychologue et psychothérapeute.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Coronavirus On est fait pour s'entendre Flavie Flament
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants