1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Vaccin : "Pas lieu" de proposer une 3e dose à tout le monde, selon la Haute autorité de santé
2 min de lecture

Vaccin : "Pas lieu" de proposer une 3e dose à tout le monde, selon la Haute autorité de santé

Il n'y a "pas lieu pour le moment" de proposer une 3e dose à l'ensemble de la population "faute de données", a indiqué la Haute autorité de santé ce vendredi 16 juillet.

Une personne recevant une dose de vaccin (illustration)
Une personne recevant une dose de vaccin (illustration)
Crédit : OLIVER BERG / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP
Sarah Belien & AFP

C'est la question du moment : faudra-t-il une 3e dose de vaccin ? La Haute autorité de santé (HAS) s'est exprimée à ce sujet vendredi 16 juillet et estime qu'il n'y a "pas lieu pour le moment" de proposer une 3e dose à toute la population, "faute de données disponibles". Cependant, elle serait maintenue pour "les plus vulnérables et les plus âgés".

Cette annonce fait suite à l'évocation par Emmanuel Macron d'une "campagne de rappel" pour les premières populations vaccinées. "S'il paraît très probable qu'une injection de rappel procurera effectivement un effet boost (...), les données disponibles à ce jour ne permettent pas d'évaluer précisément l'impact ni la nécessité d'un tel rappel sur la prévention des échecs vaccinaux", précise la HAS.

Ainsi, l'autorité sanitaire "estime donc qu'il n'y a pas d'argument pour recommander l'administration d'une dose de rappel au-delà des personnes déjà ciblées par les décisions gouvernementales, et ce, quels que soient les vaccins initiaux". La priorité pour le moment est donnée à l'augmentation de la couverture vaccinale, en particulier chez les personnes les plus âgées, dont 75% sont vaccinées.

Dans un second avis également publié vendredi, la HAS estime "justifiée" l'obligation du vaccin contre la Covid-19 "pour les professionnels au contact de personnes vulnérables", comme l'a annoncé le président de la République et tel que prévu dans le projet de loi qui sera présenté lundi au Conseil des ministres.

La HAS favorable à une extension de l'obligation vaccinale

À écouter aussi

La HAS juge même "que l'extension de l'obligation vaccinale pourrait être envisagée (...) pour les personnes vulnérables dès lors que la couverture vaccinale ne progresse pas" et que la question d'une obligation pour "l'ensemble des professionnels en contact avec le public et au-delà en population générale mérite également d'être posée", est-il inscrit dans le communiqué.

Plus de la moitié de la population française a reçu au moins une dose de vaccin, et plus de quatre personnes sur dix ont bénéficié d'un schéma de vaccination complet. Selon Emmanuel Macron, l'annonce de l'extension du passe sanitaire a entrainé un afflux de "près de trois millions" de personnes vers les centres de vaccination.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre na