2 min de lecture Vacances d'été

Sécurité routière : les conseils de Cymes pour lutter contre la somnolence au volant

La somnolence au volant est la première cause de mortalité sur autoroute. Elle concerne un accident sur trois. Afin de lutter contre la fatigue au volant, Michel Cymes conseille une alimentation équilibrée et adaptée à la conduite.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Sécurité routière : les conseils de Cymes pour lutter contre la somnolence au volant Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Marie Gingault

Pour beaucoup d'entre vous, c'est la semaine des grands retours avec parfois des centaines de kilomètres en voiture. Votre grand ennemi : la somnolence. L'association Attitude Prévention, qui dépend de la Fédération Française de l'Assurance (FFA), alerte, à juste titre, sur les dangers d'un manque de vigilance au volant, et surtout, sur les moyens de remédier à cela en ayant une alimentation adaptée.

Il faut savoir que la somnolence au volant est la première cause de mortalité sur autoroute : dans un accident sur trois, il en est question. Le problème, c'est que l'on a du mal à convaincre les automobilistes du danger qu'elle représente. L'étude réalisée par Attitude Prévention révèle que plus d'un automobiliste sur deux à déjà conduit en étant fatigué.

Sauf que là où cela se complique, c'est que 30% de ceux qui prennent le volant, s'imaginent plus endurants qu'ils ne le sont vraiment. Ils se disent capables de gérer la fatigue, ou estiment que de se reposer de temps à autre ne sert à rien. Ce sur quoi ils ont tort, au point de se mettre en danger, eux et leur famille. 

Avoir une alimentation équilibrée

L'enseignement principal de l'étude est que, plus le repas est calorique, plus le niveau de vigilance diminue. Traduction concrète sur la route : le temps de freinage s'en trouve augmenté et fatalement le risque d'accident aussi. Il convient donc d'avoir une alimentation équilibrée et adaptée à la conduite, notamment à l'heure du déjeuner. En effet, c'est souvent entre 13 et 16 heures, que l'on a tendance à piquer du nez sur le volant. Alors exit, les chips, le sandwich au saucisson et le paquet de gâteaux achetés à la va-vite sur l'air d'autoroute, c'est le pire au niveau alimentaire et sécuritaire. 

À lire aussi
Tourisme : la fréquentation à Paris a baissé de 95% vacances d'été
Coronavirus : le tourisme dans l'Hexagone sauvé par les Français cet été

La première chose à laquelle il faut penser quand on prend le volant, c'est l'hydratation. Pour se faire, il ne faut pas manger n'importe quoi, misez donc sur des aliments riches en eau tels que les concombres, les tomates, les endives. Ensuite, il vous faut des protéines, mais de celles qui ne demandent pas trop d'effort, pour bien digérer. La conduite est déjà assez fatigante comme ça, pas la peine d'en rajouter.

Je vous conseille donc, en cas de pause déjeuner, du poisson blanc, et si vous tenez absolument à manger de la viande, de choisir du poulet plutôt que du bœuf. N'oubliez pas la portion de légumes, c'est bien mieux que les frites, et quelques féculents de style lentilles, si vous les digérez bien. 

Enfin, je vous conseille les fruits rouges, nectarines ou kiwis. L'acidité de ces aliments vous aidera à rester vigilant. Attention, ne pas oublier de prendre quelques petites gorgées d'eau de temps à autre, et surtout, avant que la sensation de soif ne survienne, car une fois qu'elle est là, cela signifie que vous êtes déjà dans le rouge.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vacances d'été Sécurité routière Été
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants