2 min de lecture Santé

Michel Cymes : pourquoi il ne faut pas réutiliser une bouteille d'eau en plastique

Remplir une bouteille d'eau en plastique avec de l'eau du robinet n'est pas une bonne idée. Elles peuvent contenir des microparticules toxiques.

CYMES_245300
Michel Cymes Journaliste

Ce matin, Michel Cymes vous emmène au supermarché, au rayon réservé à l’eau minérale : on y trouve des centaines de bouteilles de toutes les tailles et de toutes les formes, des dizaines de marques, mais cela suffit-il à faire notre bonheur ?

Psychologiquement, peut-être. Mais sur le plan sanitaire, rien n’est moins sûr. Attention, je ne suis pas en train de vous dire que l‘eau qu’on vous vend 2, 3 ou 400 fois plus chère que l’eau du robinet est un poison. Elle a quand même des atouts : on n’y trouve pas de chlore, elle ne passe pas par les canalisations (dont certaines, je le rappelle, sont encore parfois en plomb, dans les vieux immeubles). Mais disons que tout le bien qu’on en dit est parfois exagéré. 

Les publicités n’en finissent plus de vanter telle ou telle eau au prétexte qu’elle contiendrait plus de magnésium que sa petite copine, ou qu’elle serait riche en calcium et qu’en conséquence, vous ne sauriez vous en passer. Or, la vérité, si j’en crois le Professeur Gilbert Deray, chef du service de néphrologie à la Pitié-Salpêtrière, c’est que l’eau réputée la plus riche en magnésium en contient 160 mg par litre et que pour le calcium, le top du top, c’est 400 mg par litre. 

Ce sont des quantités négligeables. Pour avoir 160 mg de magnésium, il vous suffit d’avaler une poignée d’amandes et une portion d’épinards. De la même manière, si vous voulez 400 mg de calcium, vous buvez un verre de lait, vous prenez une portion de fromage ou vous avalez 2 yaourts. 

Attention aux microparticules de plastique

À lire aussi
Un médecin ausculte un patient présentant des symptômes du coronavirus le 17 février 2020 à Wuhan en Chine. coronavirus
Coronavirus : l’OMS tord le cou à plusieurs fake news

Ce que je veux dire par là, c’est que les minéraux, mieux vaut les trouver dans votre assiette au moment des repas plutôt que dans la bouteille d’eau qui, soit dit au passage, est souvent en plastique, ce qui, pour le coup, est un problème. Et pas que pour l’environnement. C’est quelque chose dont vous nous avez déjà parlé : il arrive que le contenant pollue le contenu.

On s’est aperçu que l’eau minérale vendue dans des bouteilles en plastique contenait des microparticules de plastique. Pour être honnête, on en trouve aussi dans l’eau du robinet, mais beaucoup moins. Et ces microparticules sont potentiellement toxiques pour le foie, les reins voire le cerveau. Donc, moins vous aurez de bouteilles en plastique à la maison, mieux ce sera. Parce que quand on en a, on finit toujours par s’en servir mais surtout s’en resservir.

J’en connais qui, sur leur table de nuit, ont une petite bouteille en plastique remplie d’eau. Pour la petite soif nocturne. J’en connais aussi qui jouent au tennis et qui ont, dans leur sac de sport, une petite bouteille d’eau. 

Mais, le problème, c’est que c’est toujours la même bouteille d’eau. Une bouteille qu’on remplit avec de l’eau du robinet et dont on se ressert à la moindre occasion. Il y en a dans toutes les familles ou presque. Et c’est une erreur car une bouteille en plastique, dans l’idéal, ne doit servir qu’une seule fois. On l’ouvre, on la vide, on la jette.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Environnement Conso pratique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants