1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Santé : en sortant de l'hôpital, n'oubliez pas "la lettre de liaison"
1 min de lecture

Santé : en sortant de l'hôpital, n'oubliez pas "la lettre de liaison"

Si "la lettre de liaison" permet à toute personne hospitalisée de pouvoir quitter son hôpital, elle reste négligée par une grande majorité. A tort car elle est indispensable pour la suite éventuelle du traitement.

Michel Cymes vous alerte sur l'importance de la lettre de liaison
Michel Cymes vous alerte sur l'importance de la lettre de liaison
Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
Santé : en sortant de l'hôpital, n'oubliez pas "la lettre de liaison"
02:46
Santé : en sortant de l'hôpital, n'oubliez pas "la lettre de liaison"
02:44
Michel Cymes & Quentin Marchal

Pour toutes les personnes hospitalisées ou qui pourraient l’être un jour, "la lettre de liaison" est un contenu primordial puisqu’elle vous permet de quitter l’hôpital. Ce document de sortie dont il vous faut disposer à la fin de votre hospitalisation, et dont votre médecin doit recevoir une copie, est obligatoire en France, depuis deux ans. 

La "lettre de liaison"contient plusieurs informations. Tout d’abord, ce document mentionne le motif de votre hospitalisation mais aussi les éventuelles suites à donner, les signes de ce qui pourrait ressembler à des complications, les examens que vous devez réaliser ou encore les traitements que vous devez suivre. C’est sur cette base d’information que votre médecin ou l’infirmière auxquels vous avez à faire durant votre passage à l’hôpital, vont pouvoir s’occuper de vous. 

Aujourd'hui, 4 personnes sur 10 seulement, issues des hospitalisations classiques, quittent les hôpitaux avec cette "lettre de liaison" en leur possession. Pour ce qui est des hospitalisations ambulatoires, ce chiffre grimpe à 7 personnes sur 10 mais ne concerne que les personnes qui rentrent chez elles alors qu’elles viennent d’être opérée.

Des risques de traitement non adapté

Ces chiffres s’expliquent par un ensemble de facteurs comme la négligence, le manque de temps mais aussi de moyens des personnels hospitaliers.  Ce qui est certain, c’est que c’est potentiellement dangereux pour les patients.

À lire aussi

Par exemple, un individu qui se retrouve devant son médecin de famille et qui est incapable, en l'absence de sa "lettre de liaison", de détailler les raisons pour lesquelles on a modifié son ordonnance, risque de se retrouver avec un traitement non adapté.

Ce scénario n’est pas si rare que ça puisque 20% des hospitalisations des personnes âgées sont dues à des problèmes liés aux médicaments, qui sont le premier motif de réhospitalisation. Toute personne hospitalisée est donc en droit d’exiger sa "lettre de liaison" et qu’elle soit la plus complète possible. Si jamais on vous la refuse, faites un sit-in à l’hôpital. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/