2 min de lecture Maladies

Rhumatismes : Michel Cymes vous dit tout sur la cure thermale pour les soigner

Près de 10 millions de Français souffrent de rhumatismes. S'il n'existe pas de médicaments pour les traiter, la cure thermale permet de les soulager.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Rhumatismes : Michel Cymes vous dit tout sur la cure thermale pour les soigner Crédit Image : MYCHELE DANIAU / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Eléanor Douet

Pleins feux sur le thermalisme qui passe parfois pour un produit de confort voire un simple loisir alors que ça peut être excellent pour la santé, notamment quand on souffre de rhumatismes.

En France, près de 10 millions de personnes souffrent de rhumatismes. Bien sûr, la douleur n’est pas permanente pour tout le monde, son intensité varie en fonction du patient mais, pour beaucoup, elle resurgit régulièrement. Et contrairement à une idée répandue, les rhumatismes ne sont pas réservés aux personnes âgées.

On a tendance à les associer aux seniors et c’est une erreur. Certes, le temps qui passe use chaque jour un peu plus les cartilages. Certes, les femmes sont un peu plus touchées que les hommes, pour des raisons hormonales, notamment quand survient la ménopause. Mais il ne faut pas oublier qu’il existe un facteur héréditaire.

C’est ainsi qu’on a pu constater que des enfants pouvaient avoir des rhumatismes. Ce n’est courant, mais ça existe. On appelle ça l’arthrose juvénile et il convient de s’en préoccuper dès que la pathologie est identifiée pour éviter des complications, avec douleurs au talon et mal de dos en prime.

Contre les rhumatismes, le thermalisme peut-il aider ?

À lire aussi
Une équipe médicale s'occupe d'un patient dans la région de Wuhan, le 18 janvier 2020 Santé
Chine : les craintes d'une épidémie de la mystérieuse pneumonie augmentent

Pour combattre les rhumatismes, il n’existe pas de médicaments. En revanche, l’eau thermale a ceci de particulier qu’elle soulage les douleurs et améliore la souplesse de tissus qui enveloppent nos articulations.

Donc oui à la cure, à condition qu’elle vous soit prescrite par votre médecin et que vous répondiez à certaines conditions (dans l’optique, bien sûr, d’un remboursement par la Sécurité sociale).

Quelles sont ces conditions ?

D’abord, il faut que l’établissement thermal où vous souhaitez atterrir soir agréé et conventionné par l’Assurance maladie. Ensuite, il ne faut pas que vous ayez déjà effectué une cure thermale pour la même affection (en l’occurrence les rhumatismes) au cours de la même année civile.

Enfin, une fois la prise en charge acceptée par l’Assurance maladie (il vous faudra au préalable remplir un dossier), vous devez faire votre cure dans l’année civile en cours.

Une exception, cependant : si d’aventure vous obtenez votre accord au mois de décembre prochain (donc à la fin de l’année), vous pourrez faire votre cure en 2020.

Combien de temps dure une cure thermale ?

Une cure thermale dure 18 jours, qui ne sont pas forcément des jours de vacances, mais des jours de traitements effectifs. Si vous interrompez votre cure, vous n’aurez plus droit au remboursement, sauf en cas de force majeure. 

Cure thermale, Thalasso : quelle différence ?

La cure vous soigne. Vous la faites dans le cas d’un traitement. La Thalasso, elle, vous propose de faire de la prévention et est à votre charge.

Pour dire les choses différemment, le "curiste" est un patient et le "thalassothérapiste" est un client. Si vous ne saisissez pas la différence, elle vous sautera aux yeux quand vous recevrez votre relevé de compte en banque

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maladies Santé Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants