2 min de lecture Dépression

Michel Cymes livre ses astuces pour lutter contre la dépression saisonnière

Le soleil s'en est allé, laissant derrière lui froid et déprime pour certains. Il existe plusieurs solutions pour lutter contre cette dépression saisonnière.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes livre ses astuces pour lutter contre la dépression saisonnière Crédit Image : Murray Foubister / Wikimedia Commons | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes Journaliste

Nous voilà durablement installés dans l'automne et, pour certains, dans le blues qui suit l'arrivée du mauvais temps. Pourtant, il n’existe pas d’études scientifique démontrant une influence particulière de la météo sur l’humeur. L’idée que le soleil, par sa présence ou son absence, décide de notre joie de vivre reste toujours solidement ancrée en nous.

Pour lutter contre cette idée, il faut se pencher sur ce qu'on appelle "le biais de confirmation". Nous avons tendance à ne retenir que ce qui correspond à nos croyances. Si vous êtes persuadé que vous dormez mal les nuits de pleine lune, dès que vous dormez mal et que c’est la pleine lune, vous le notez. Mais si vous dormez mal alors que ce n’est pas la pleine lune, vous avez tendance à l’oublier

Avec la météo, c’est pareil. Il fait gris, vous déprimez, vous notez qu’il fait gris et que vous déprimez. Mais si vous déprimez et qu’il y a du soleil, vous n’incriminez pas la météo. Ce biais de confirmation conduit alors à des interprétations fallacieuses.

Lutter contre la déprime

Il n’en reste pas moins que l’automne et l’hiver sont souvent vécues comme des saisons favorables à la déprime. Dans ce cas, nul besoin d'aller à la pharmacie. Le premier booster, ce sont les autres. Donc essayez d’intensifier vos relations sociales. Voir ses proches, ses amis, faire connaissance avec de nouvelles têtes, tout cela influe positivement sur l’humeur. Pour une belle météo intérieure, il n’y a rien de pire que le repli sur soi.

À lire aussi
Emmanuel Macron, le 21 novembre 2020 Coronavirus France
Complotisme, 3e vague, violences faites aux femmes… Ces autres sujets abordés par Macron

Deuxième booster : l‘hygiène de vie. C’est le moment où jamais d’appliquer une bonne fois pour toute la fameuse règle des 5 fruits et légumes par jour, de consommer de bonnes graisses, celle des poissons gras par exemple comme le saumon, le hareng, le thon et les anchois. Ils vous permettront aussi de faire le plein de vitamine D. Cette vitamine D, il faut en consommer un peu plus que de coutume quand le soleil se fait rare.

En plus de ces poissons gras, le jaune d’œuf, le foie de veau, le foie gras, les champignons, les huîtres, le fromage, le beurre, les yaourts nature et l’huile de foie de morue sont également recommandés, à condition d'avoir l'estomac solide.

Quelle est la véritable influence du soleil ?

L'action du soleil influe directement sur notre système hormonal. Nous avons déjà évoqué la sérotonine, l'hormone du bonheur, et la mélatonine, l'hormone du sommeil. L’ensoleillement a de l’influence sur leur taux. À la baisse pour l’une, à la hausse pour l’autre… Ce qui amène au troisième booster anti-déprime : "Allumez la lumière !"

Il s'agit du principe-même de la luminothérapie. Un outil étonnamment efficace sur le plan curatif et sur le plan de la prévention. D’ailleurs, la Haute Autorité de Santé le reconnaît depuis maintenant 13 ans. 

Ce n’est pas toxique, il suffit d’allumer votre lampe et de la laisser à proximité de votre visage tout en continuant à travailler. Il y en a pour 15 ou 30 minutes, tout dépend de la puissance de votre lampe et du nombre de LUX qu’elle envoie. Tous ceux qui l’ont essayée l’ont adoptée

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Dépression Santé Michel Cymes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants