2 min de lecture Santé

Michel Cymes explique pourquoi s'énerver au volant est mauvais pour la santé

À l'occasion de la semaine de la courtoisie au volant, Michel Cymes nous rappelle que notre santé dépend aussi de notre manière de nous comporter lorsqu’on monte à bord d’une voiture.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes explique pourquoi s'énerver au volant est mauvais pour la santé Crédit Image : JEFF PACHOUD / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes Journaliste

Cette semaine de la courtoisie au volant paraît relever du gadget mais à bien y réfléchir, il y a pas mal d’arguments qui militent en faveur de son utilité et du respect de certaines règles qui relèvent de la bienséance autant que de l’évidence, et ce pour le plus grand profit de notre santé.

Nous avons tous, quotidiennement, mille occasions de nous agacer d’un embouteillage, d’une queue de poisson ou d’un geste de mauvaise humeur d’un automobiliste tout aussi mal embouché que nous. 

Mais plutôt que de vous faire la morale, de vous conseiller de sourire systématiquement quand vous conduisez ou d’apprendre à dire merci à celui qui vous pique votre place sur le parking du supermarché, je vais prendre le problème à l’envers et vous parler des ravages de la colère. Parce que la colère a des effets néfastes sur notre santé et débouche potentiellement sur tout un tas de désagréments qui font très mauvais ménage avec le fait de tenir un volant.

Un risque d'infarctus

Quand on se met en colère, on augmente le risque d’accident cardio-vasculaire et d’accident vasculo-cérébral. Je ne suis pas en train de vous dire que ça arrive dès que vous êtes furax mais quand même. Au passage, vous aurez noté que, de l’accident cardio-vasculaire (ou vasculo-cérébral) à l’accident tout court, il n’y a qu’un adjectif.

À lire aussi
sciences
Bien-être : quels sont les effets de la musique sur notre cerveau ?

Il y a des explications à tout cela. Lorsque nous nous énervons, nous l’avons tous éprouvé, notre organisme répond à sa manière. Je vous détaille l’enchainement : les muscles se tendent, les articulations se raidissent, la circulation du sang ralentit. D’une manière générale, le corps est en surtension et c’est énergivore pour le cerveau, ce qui est dommage parce que vous avez besoin de tout votre cerveau pour bien conduire.

Ne pas s’énerver au volant, c’est aussi éloigner le risque d’infarctus et, plus surement, se soustraire à la fatigue et au stress. Le stress provoque une sécrétion d’adrénaline. Et l’adrénaline, quand elle coule à flots, a pour effet de contracter les muscles. Le résultat, c’est une bonne tension au niveau des épaules, du dos et de la nuque, voire des démangeaisons cutanées. 

Donc, vous le voyez, la voiture est vraiment le dernier endroit où il est recommandé de monter sur ses grands chevaux… (chevaux fiscaux, bien sûr).

Attention aux médicaments

Mais tant qu’à parler santé et conduite, je voudrais attirer votre attention sur autre chose, susceptible d’altérer notre jugement au volant. Il s’agit des médicaments, si vous êtes sous traitement. Je rappelle, à toutes fins utiles, que sur chaque boite, on trouve un pictogramme censé nous alerter si le médicament en question n’est pas ou peu compatible avec le fait de conduire. Ce pictogramme, c’est un petit triangle. 

S’il est jaune, vous devez redoubler de prudence et ne pas prendre le volant sans avoir préalablement lu la notice. S’il est orange, vous ne devez pas prendre le volant, sauf si votre médecin vous en donne l’autorisation. S’il est rouge, prenez le bus, le métro, le tram, marchez mais oubliez la voiture. Objectivement, ça vaut pour le vélo ou le cyclomoteur.

Il faut considérer ces indications au sérieux. La prise d’un médicament peut entrainer somnolence, vertiges, troubles visuels et là, ce n’est plus de votre santé qu’il est question, mais de votre vie. Surtout quand on sait qu’à 130 km/h, la vision est limitée à 30 degrés. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Michel Cymes Auto
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants