1 min de lecture Alimentation

Melon, pastèque : Michel Cymes vous éclaire sur les bienfaits de ces fruits d'été

Ces fruits, riches en vitamines A et C, présentent de nombreux avantages pour votre organisme mais s'avèrent toutefois difficiles à digérer.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes vous éclaire sur les bienfaits du melon et de la pastèque Crédit Image : Marco Verch / Flickr CC | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Quentin Marchal

Ils sont les deux fruits stars de la période estivale. Le melon et la pastèque cumulent les avantages sur le plan nutritionnel mais ont toutefois un petit défaut puisqu'ils ne sont pas faciles à digérer. Malgré cela, il est difficile, voire hors de question de se passer de l'un comme de l'autre. 

L'intérêt du melon, sa couleur ne dira pas le contraire, c'est qu'il est riche en bêta-carotène, un pigment végétal qui se transforme en vitamine A dans l'organisme, ce qui est bon pour la vision, le système immunitaire mais aussi le développement des cellules. Parallèlement, il contient beaucoup de vitamines C, tout comme sa cousine la pastèque.

La pastèque, également appelée le melon d'eau, cumule les mêmes vertus et est excellente pour s'hydrater, contient un apport calorique plus que raisonnable, une source de fibres et a même un goût agréable. Le seul souci est donc, comme le melon, sa digestion.

Des fruits à consommer au début et non à la fin du repas

Pour beaucoup d'entre nous, la consommation de melon et de pastèque peut en effet se traduire par des ballonnements. L'explication se trouve dans l'estomac car il faut savoir que de manière générale, les fruits se digèrent très rapidement, en 20 à 30 minutes de manière générale. 

À lire aussi
Une cantine scolaire à Bordeaux (illustration). faits divers
Isère : un enfant exclu de la cantine pour avoir refusé de manger de la viande

Pour être digéré, un fruit doit attendre que le reste du bol alimentaire finisse sa digestion. Il va alors fermenter, le sucre va se transformer en alcool et le reste n'est que succession de gaz, d'acidité et de ballonnements. Mais à l'inverse de leurs pairs, le melon et la pastèque sont des cas particuliers.

Avec eux, en dix minutes, l'affaire est réglée. Il ne font que passer dans l'estomac avant de se faire digérer dans l'intestin grêle mais si jamais le chemin n'est pas dégagé, il vous le font payer. Il faut donc systématiquement les consommer au début et non à la fin du repas. L'idéal est même d'isoler leur consommation du reste de l'alimentation, idéalement une demi-heure avant le repas ou bien trois heures après.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Santé Fruits et légumes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants