2 min de lecture Santé

Manque de temps pour faire du sport ? Michel Cymes conseille le fractionné

Plus d'excuses pour ne pas se mettre au sport, du moins le manque de temps n'en est plus une. Une séance fractionnée, plus rapide que la séance traditionnelle, sera tout aussi efficace.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Manque de temps pour faire du sport ? Michel Cymes conseille le fractionné Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Marie Gingault

Faire du sport déclenche une ribambelle d’effets kiss cool pour votre santé physique et mentale, vous protège plus efficacement contre les maladies, vous conduit à vous alimenter sainement et, au besoin, à arrêter de fumer, booste votre confiance en vous, exacerbe votre charisme, affine votre silhouette, bref, fait de vous une belle personne, dans toutes les acceptions du terme.


Je ne cesserai donc jamais de plaider pour que nous fassions tous régulièrement du sport ou, a minima, de l’exercice physique. Et ce matin, j’ai une bonne nouvelle pour ceux qui se plaignent de ne pas avoir le temps de bouger ou qui oublieraient les bonnes résolutions prises pendant le confinement qui a vu éclore des hordes de sportifs !

Ceux qui souhaitaient rester planqués je les débusque ! Et je leur dis que les exercices courts et intenses sont aussi efficaces que les longues séances d’entrainement à intensité modérée. Et voilà comment on torpille l’argument du manque de temps.

Le fractionné : efficace et rapide

C'est une étude canadienne qui l'a démontré. Je vous explique la manip : Vous prenez 27 hommes sédentaires, un peu diabétiques. Vous faites un état des lieux de leur santé cardiorespiratoire et ensuite, vous en faites 3 groupes :

À lire aussi
Une autoroute en Californie, le 19 mars 2020. confinement
Coronavirus : Espagne, Inde, États-Unis… Ces pays qui reconfinent

- 1 groupe de 9 qui suivent des séances de sport intensif. 
- 1 groupe de 10 qui suivent un entrainement plus modéré mais aussi plus continu.
- 1 groupe de 8 feignasses qui ne font rien. C’est le groupe témoin.


La séance modérée s’étale sur 50 minutes, elle commence par 2 minutes d’échauffement puis 40 minutes de pédalage continue et se termine par 3 minutes de récupération. La séance intensive, elle, dure 10 minutes. Elle comprend 2 minutes d’échauffement, 3 sprints de 20 secondes à vélo, 2 minutes de pédalage à un rythme moins soutenu et 3 minutes de récupération. Je précise qu’un sprint de 20 secondes, sur le papier, ça fait cheap mais qu’en réalité, 20 secondes à carburer, c’est éprouvant.

Une intensité à suivre au quotidien

Après 3 mois d’expérience, on s’aperçoit que le diabète et la santé cardiovasculaire des 2 groupes se sont améliorés de la même manière. Pourtant un groupe a pédalé 5 fois plus que l’autre. Mais à l’arrivée, il n’y a pas de bonus particulier par rapport à l’autre groupe qui a en quelque sorte "compensé" en mettant plus d’intensité dans ses séances.

L’approche fractionnée est donc aussi efficace que l’approche traditionnelle. On obtient les mêmes résultats en moins de temps. Et les chercheurs précisent que ce raisonnement mérite d’être suivi en 1.000 occasions de la vie quotidienne. Si, par exemple, vous avez pris la bonne habitude de prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur quand vous avez 3 ou 4 étages à monter, faites-le de la manière la plus dynamique et intense qui soit. Les bénéfices que vous en tirerez seront dopés. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Sport Forme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants