2 min de lecture Michel Cymes

Carence en fer avérée ou supposée : les conseils de Michel Cymes

Fatigue, coup de mou, teint pâle ou palpitations : cela peut être un signe que vous manquez de fer. Cependant, avant de prendre des compléments, consultez impérativement un médecin, au risque de faire une intoxication.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Carence en fer avérée ou supposée : les conseils de Michel Cymes Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Marie Gingault

Ce matin, on parle alimentation et je m'adresse à tous ceux qui manquent de fer ou plutôt qui croient manquer de fer. Oui, il y a une sacrée nuance entre la carence en fer et la carence supposée en fer. Si vous êtes carencé, vous avez besoin d’un complément, mais si vous croyez être carencé, parce que vous êtes fatigué, flagada, un peu pâle ou en proie à des palpitations, vous croyez avoir besoin d’un complément. Donc vous prenez un complément, en toute bonne foi... Et c’est là que vous risquez de faire n’importe quoi. 

L'excès de fer nuit à la santé. Le fer joue un rôle particulier, il entre dans la composition de notre hémoglobine, qui assure le transport de l’oxygène, et dans la composition de la myoglobine qui, elle, est une protéine grâce à laquelle l’oxygène se fixe sur les muscles. Donc, le fer nous est indispensable. Cependant, s’il est présent dans notre organisme de manière excessive, on risque l’intoxication.

Concrètement, ça se traduit par des douleurs articulaires, des problèmes cardiaques voire des cirrhoses du foie en cas de gros excès. En cas d’excès modéré, c’est moins grave mais pas forcément hyper réjouissant non plus puisque vous vous exposeriez à des maux de ventre, des nausées ou des vomissements, entre autres joyeusetés. Donc, ce qu’il faut retenir, c’est que vous ne devez jamais prendre de complément de fer de manière préventive et, a fortiori, sans avis médical. 

La viande : principale source de fer

Il y a seulement une exception : les femmes enceintes, qui dans leur cas peuvent en prendre à titre préventif. Mais sur prescription et sous contrôle médical. Après, parmi les personnes qui manquent de fer, on retrouve souvent certains profils : les femmes qui ont des règles abondantes, les ados, les enfants en période de croissance, les végétaliens, les athlètes féminines… Mais pour que tout ce beau monde ait droit à un complément, il faut que, préalablement, la carence en fer soit avérée. 

À lire aussi
Les conseils anti-fatigue fatigue
Fatigue : 4 astuces pour faire le plein d'énergie


Je parle des végétaliens car en effet, on trouve surtout le fer dans la viande ou dans les abats. Mais ce n'est pas tout, la volaille, les poissons et les fruits de mer sont d'excellentes sources de fer. Tous ces produits contiennent un fer que votre organisme absorbe sans difficulté. En tout cas plus facilement que le fer contenu dans les légumes secs, les fruits séchés, les graines, les légumes verts ou les noix… Parce qu’on en trouve aussi dans toutes ces bonnes choses.

Pour finir, trois précisions : Primo, si vous souffrez d’alcoolisme, évitez les compléments de fer. Secondo, sachez que l’absorption du fer par votre organisme est facilitée par la vitamine C. Donc pensez-y quand vous faites vos menus. Tertio, si vous êtes un grand buveur ou une grande buveuse de thé, attention ! Plus on consomme de thé, plus l’absorption du fer diminue. Donc évitez de vous envoyer 2 litres de Earl Grey ou de thé vert par jour. Bref, soyez raisonnable, en toutes circonstances.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Michel Cymes Santé Corps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants