1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Mac Lesggy fait la lumière sur les clichés sur les aliments industriels transformés
2 min de lecture

Mac Lesggy fait la lumière sur les clichés sur les aliments industriels transformés

Une nouvelle étude remet en question la classification Nova, qui établissait la catégorie des produits ultra transformés. Et par ricochet, les études estimant que ces aliments favorisent les cancers.

Une grande partie des sucres sont "cachés" dans des aliments comme les sodas (illustration).
Une grande partie des sucres sont "cachés" dans des aliments comme les sodas (illustration).
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Mac Lesggy fait la lumière sur les clichés sur les aliments industriels transformés
00:03:39
Mac Lesggy fait la lumière sur les clichés sur les aliments industriels transformés
00:03:39
Mac Lesggy - édité par Sandra Cazenave

Les aliments industriels, ultra transformés, sont réputés pour être mauvais pour la santé. C'est en tout cas ce que répètent des études très sérieuses qui estiment que leur consommation excessive favoriserait les cancers. Le Figaro, en 2018, titrait "Cancer, la nourriture industrielle à risque". Quatre ans plus tard, la science a progressé. Et comme souvent, elle nous dit qu'il faut se méfier des raccourcis

Mais qu'est ce que les aliments ultra transformés ? Ce terme est issu d'une classification en quatre catégories de nos aliments : la classification Nova établie par des chercheurs brésiliens. La catégorie 1 comporte les aliments non transformés : fruits, légumes, lait, viandes et poissons frais. Dans la catégorie 2, on trouve les ingrédients culinaires, que sont les sucres, les huiles et le beurre. La catégorie 3, ce sont les aliments transformés, soit les produits de la première catégorie mélangés à la deuxième, comme les fruits au sirop, les conserves de poisson à l'huile ou les confitures.


La catégorie 4, ce sont les aliments ultra transformés. Ils constituent 80% de l'offre alimentaire en supermarché. Il y a plusieurs ingrédients : on y trouve des additifs dont le rôle est souvent d'exacerber les qualités sensorielles des produits d'origine, par exemple du gras ou du sel. Concrètement, c'est toute la confiserie, les biscuits, la pâtisserie, les sodas et les plats préparés (pizzas, lasagnes, etc).


En 2018, des chercheurs français avaient trouvé, sur une étude de cohorte, une association entre la consommation de ces aliments ultra transformés et des taux élevés de cancer. Cette étude a été très largement reprise dans la presse avec des titres accrocheurs du genre "Les aliments industriels favorisent le cancer". Elle a depuis été très critiquée. 

La classification remise en cause

À lire aussi

Car cette étude ne dit pas que ces aliments ultra transformés sont la cause chez leurs consommateurs de cet excès de cancers. Les causes peuvent être ailleurs, mais surtout, d'autres chercheurs se sont penchés sur cette classification Nova et cette fameuse catégorie des aliments ultra transformés. Ils ont simplement demandé à des spécialistes, selon eux, quels aliments ils mettaient dans cette catégorie. Et surprise, tous les spécialistes ne classaient pas les mêmes aliments dans la même catégorie. C'est vrai que mettre, par exemple, des galettes végétales dans le même groupe qu'un soda sucré, ça paraissait bizarre. Cette nouvelle étude conclue que la classification Nova n'est pas suffisamment solide et fonctionnelle pour servir de base à un travail scientifique.


Rien ne permet donc d'affirmer de lien entre aliments ultra transformés et cancer. Si la classification de Nova, qui a servi de base à cette affirmation n'est pas bonne, tout s'effondre. Et donc, on en revient pour notre alimentation aux conseils de base du Plan national nutrition santé : évitez de manger trop gras, trop salé, trop sucré, ce qui est le cas de beaucoup de produits industriels, c'est vrai, mais pas de tous. 

Et pour lutter contre les cancers évitables, ce n'est pas compliqué : on diminue l'alcool, la viande et on respecte les cinq portions de fruits et légumes par jour sous quelque forme que ce soit. Ce sont les recommandations de l'Institut national du cancer, tout simplement.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/