1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : du laisser-aller chez les premiers vacanciers

REPORTAGE - Alors que démarrent les vacances du mois de juillet, les consignes sanitaires ne sont pas toutes appliquées par les vacanciers.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Coronavirus : du laisser-aller chez les premiers vacanciers Crédit Image : PASCAL GUYOT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Nicolas Bauby, le correspondant RTL, en plein reportage
Nicolas Bauby édité par Victor Goury-Laffont

Alors que les premiers chanceux investissent les plages, campings et stations balnéaires en ce début de vacances du mois de juillet, le masque, pourtant vivement conseillé, semble avoir disparu. Les distances physiques sont de moins en moins respectées, et par endroits, c'est même serviette contre serviette. 

À Carnac Plage (Morbihan), les touristes ont visiblement oublié les consignes. "Les distanciations quand on prend du plaisir, quand on est la plage, on n'y fait plus attention", avoue un jeune vacancier déambulant, sans masque et en groupe, sur la principale rue de la station balnéaire. Ses amis abondent dans son sens : "On oublie vite", "le coronavirus, on dirait qu'il n'est plus là".

La distanciation sociale est respectée dans les cafés, les restaurants, mais pas toujours dans les files d'attente pour les marchands de glaces. Une famille belge, en vacances sur la côte bretonne, choisit de porter le masque : "On le met dans les magasins, pas spécialement par peur de virus, mais plus par civisme". 

Sur la plage, la location de tentes se fait dans les mêmes conditions que l'été dernier. "Si on écarte les tentes, les usagers s'installeront entre elles, justifie Vincent, qui gère ce service. Ils sont en vacances. Dès qu'ils ont mis le pied sur la plage, il n'y a plus les mêmes notions qu'en ville."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants