2 min de lecture Coronavirus

Les infos de 6h30 - Coronavirus : un remboursement de tests sérologiques soumis à conditions

La Haute autorité de santé a publié ce mercredi 20 mai soir un avis favorable quant au remboursement des tests sérologiques. Un remboursement toutefois autorisé dans des cas bien spécifiques.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Coronavirus : un remboursement de tests sérologiques soumis à conditions Crédit Image : Cris BOURONCLE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
795_micro-rtl-illustration générique
Aude Vernuccio édité par Sarah Ugolini

Se dirige-t-on vers un remboursement tests sérologiques pour détecter le coronavirus ? La Haute autorité de santé se dit favorable à une prise en charge partielle par la Sécurité sociale, mais sous certaines conditions. Il faut que la technique soit validée. On ne parle donc pas des auto-tests où on prélève une goutte de sang chez soi. 

Le Dr Cédric Carbonneil, chef du service d'évaluation des risques professionnels de  la Haute autorité détaille les cas de remboursements de tests autorisés. "Nous avons rendu un avis qui porte sur le remboursement d'une partie des tests sérologiques dans le cadre de diagnostics de rattrapage chez les patients symptomatiques sans signe de gravité, donc des patients qui sont suivis en ville, également en cas de tableau clinique évocateur et de PCR négatifs chez les patients hospitalisés, et la détection d'anticorps, que ce soit chez les professionnels soignants non symptomatiques ou chez les personnels travaillant dans des hébergements collectifs", explique-t-il.

Il ajoute que "partout où nous avons identifié des situations pour les quelles le recours aux tests sérologiques est justifié, la Haute autorité a proposé que le remboursement soit systématique dans ces indications préalablement identifiées". 

À écouter également dans ce journal :

Économie - Bruno Le Maire assure que Renault joue sa survie. Le ministre de l'Économie attend du constructeur automobile français, frappé de plein fouet par le coronavirus, qu'il s'engage notamment sur le maintien dans l'Hexagone de certaines activités. Il insiste également sur le fait qu'il n'a pas encore donné son feu vert à un prêt de 5 milliards d'euros au constructeur en détresse.

À lire aussi
Le massif des Écrins à 1.870 mètres d'altitude, pris en photo le 16 juin 2017 (Hautes Alpes) santé
Coronavirus dans les Hautes-Alpes : une colonie de vacances fermée, 326 tests faits

Port du masque - Strasbourg rend le port du masque obligatoire dans l’hypercentre aux heures les plus fréquentées. L’arrêté municipal entrera en vigueur ce jeudi 21 mai et concerne principalement la Grande Île, l’un des secteurs les plus touristiques de la métropole alsacienne. Les axes y menant ainsi que le quai des Bateliers, très fréquentés, sont également concernés. 

Plages - Expérience inédite à la Grande-Motte. La cité héraultaise est la première à avoir organisé ce jeudi 21 mai un système de plage "statique" et partagée sur réservations. Des dizaines de personnes ont afflué vers cette station balnéaire en bord de Méditerranée après avoir réservé en ligne, gratuitement. Cette plage expérimentale est aussi clôturée, quadrillée et surveillée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Test Remboursement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants